BFM Business

L'incubateur géant Station F en 7 chiffres clés

L'incubateur de la Halle Freyssinet accueillera ses premiers entrepreneurs, le 1er juillet 2017.

L'incubateur de la Halle Freyssinet accueillera ses premiers entrepreneurs, le 1er juillet 2017. - Station F

Station F, inaugurée ce jeudi par le président Macron, se présente comme une gigantesque pépinière de start-up. Capable d'héberger un millier de jeunes pousses, ce site est censé faire rayonner la high tech française et attirer à Paris les talents étrangers, face à Londres ou Berlin.

Station F accueillera ses premiers entrepreneurs occupants le 1er juillet 2017 à Paris dans la Halle Freyssinet. Ce bâtiment classé des années 1920, proche de la gare d'Austerlitz, a été entièrement rénové pour accueillir une gigantesque pépinière de start-up de la "tech".

Le site ouvre en fait avec trois mois de retard à cause d'une fuite d'eau au sous-sol. Ce délai supplémentaire imprévu a permis à l'équipe qui dirige l'incubateur de peaufiner son projet, en passant notamment des accords avec des géants de la technologie tels que l'américain Microsoft ou le coréen Naver. Sa vocation est de fédérer un écosystème d'entreprises du numérique, ouvert sur l'étranger et pas seulement centré sur l'Hexagone.

"L'ambition à Station F, c'est vraiment de rendre l'entrepreneuriat plus accessible et de mettre tout un écosystème sur place, pour que les start-up ne passent pas leur temps à aller chercher des ressources à droite et à gauche" note Roxane Varza, recrutée par Xavier Niel pour diriger l'incubateur. Voici le portrait de cette "pouponnière" géante d'entreprises en sept chiffres clés, en ordre décroissant.

  • 34.000: c'est la surface en mètres carrés du bâtiment mis à la disposition de la pépinière d'entreprises. Longue de 310 mètres et large de 58 mètres, la nef de béton a été divisée en trois espaces distincts. "Create" est le lieu de travail où les jeunes pousses vivront leur vie de start-up. La partie "Share" est conçue comme un espace de rencontres avec un auditorium de 370 places, un "fab lab" (un atelier doté d'imprimantes 3D en self-service), un bureau de poste et une boutique présentant des créations des pensionnaires. "Chill", enfin, sera une partie ouverte au public avec - à la fin de 2017 - un espace de restauration fonctionnant 24 heures sur 24.
  • 1000: un millier de start-up sont attendues à Station F. 200 d'entre elles seront hébergées directement en solo dans le bâtiment, après sélection dans le cadre du Founders Program, dirigé par l'équipe fondatrice de l'incubateur qui fédère 100 entrepreneurs de 21 pays distincts. Les autres start-up le seront via des partenaires issus de la technologie qui animeront des thématiques spécifiques comme Microsoft pour l'intelligence artificielle.
  • 600: c'est la capacité de logement en nombre de personnes qu'entend proposer dans un futur proche, l'équipe de Station F aux entrepreneurs, notamment les étrangers. Ce co-living space devrait à terme accueillir ces 600 personnes, dans 100 appartements partagés. Situé à une dizaine de minutes à pied de Station F, cet ensemble en construction sera équipé d'une salle de fitness et d'un bar privé. Il sera situé de l'autre côté du boulevard périphérique.
Roxane Varza a été recrutée par Xavier Niel pour diriger Station F.
Roxane Varza a été recrutée par Xavier Niel pour diriger Station F. © Joël Saget-AFP
  • 250: c'est le montant en millions d'euros de l'investissement total consacré à transformer la Halle Freyssinet en incubateur de start-up. Déjà mécène de l'école 42, à Paris, le fondateur de Free Xavier Niel a acquis le bâtiment en 2013 et financé sa rénovation sur sa cassette personnelle. Il assume: "C'est un usage peut-être moins idiot de mon argent que de le donner à mes enfants qui en feront des bêtises, probablement!".
  • 195: c'est le tarif mensuel en euros de l'hébergement à Station F, facturé par poste de travail. Pour ce prix, l'entrepreneur, une fois sélectionné, a accès à toutes les prestations du site (60 salles de réunion, événements, coaching d'entrepreneurs, wi-fi illimité,...).
  • 23: c'est le nombre de programmes "d'accélération" de start-up qui sont d'ores et déjà prévus. Aux côtés du Founders Program concocté par l'équipe de Roxanne Varza, le programme d'incubation des partenaires comme Vente-privee, le Start-up Garage de Facebook pour les données, celui de Microsoft pour l'intelligence artificielle, ou le sud-coréen Naver pour le multimédia. Des écoles de commerce, comme HEC, ou l'incubateur Impulse, dédié aux technologies de rupture dans l'immobilier, ont aussi choisi d'être présents.
  • 7-8: C'est l'estimation en millions d'euros des coûts annuels de fonctionnement de Station F. "Ce que l'on souhaite, c'est que tous les frais variables soient couverts par les recettes comme les apports des occupants, les produits des manifestations ou recettes des restaurants" a expliqué Xavier Niel à l'AFP. "Notre truc à nous, c'est d'aider l'écosystème, aider des jeunes à créer des start-up", résume t-il.

>> Suivez dès 19h en direct dans l'émission spéciale de BFM Business l'inauguration de la station F

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco