BFM Business

L'Europe va aider la France à financer le très haut débit

Le plan "France Très Haut Débit" vise à couvrir tout le territoire d'ici 2022.

Le plan "France Très Haut Débit" vise à couvrir tout le territoire d'ici 2022. - -

Un groupe d'entreprises françaises va émettre des titres de dettes sur les marchés pour financer le développement du très haut débit en France. La Banque européenne d'investissement se portera caution.

La France lance un project bond pour financer le très haut débit. En somme, plusieurs grands groupes français -une filiale du groupe Caisses d'épargne, la Caisse des dépôts et une société de Bouygues- vont émettre des titres de dettes sur les marchés. L'argent ainsi récolté servira à financer le déploiement de la fibre optique sur le territoire français.

La grande nouveauté, obtenue ce 23 juillet, est que la Banque européenne d'investissement (BEI) apportera sa garantie sur 20% du total de la dette émise, ce qui permet de faire baisser son coût.

Couvrir tout l'Hexagone d'ici 2022

Le consortium va émettre des obligations pour un montant de 189,1 millions d'euros. Cette somme financera l'installation du très haut débit dans des zones à faible densité de population.

Une volonté du gouvernement qui a mis en place à cet effet le plan "France Très Haut Débit", qui vise à couvrir tout le territoire d'ici 2022 pour un investissement estimé à 20 milliards d'euros.

Les "obligations de projet" ont été lancées par la Commission européenne et la BEI en 2012, avec pour objectif "d'accélérer la mobilisation de capitaux privés dans les grands projets d'infrastructures européens", touchant aux secteurs des transports, de l'énergie et du numérique.

Ce type d'instruments permet de continuer à investir "dans une période où la disette budgétaire est à l'ordre du jour", a déclaré le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg, présent avec son collègue Michel Sapin à la cérémonie de signature.

N.G. avec Reuters