BFM Business

L’action Facebook a perdu la moitié de sa valeur

Le volume d'échange de titres a été trois fois plus élevé jeudi 16 août à Wall Street.

Le volume d'échange de titres a été trois fois plus élevé jeudi 16 août à Wall Street. - -

La première période de blocage pour la revente des actions de Facebook a pris fin le 16 août, provoquant la  mise sur le marché de nouveaux titres. Le cours est passé sous la barre des 20 dollars, soit deux fois moins que lors de son introduction.

Comme attendu, le titre Facebook a été chahuté hier, jeudi 16 août, à Wall Street. Il a fini la journée à 19,87 dollars, soit une baisse de 6,3%. Le volume d’échange a été trois fois plus élevé que d'habitude. Rien d’étonnant à cela, puisque ce jour marquait la fin de la période de trois mois de lock up, au cours de laquelle les premiers actionnaires ont interdiction de revendre leurs titres.

Depuis hier, les actionnaires historiques comme Microsoft, Goldman Sachs ou l'administrateur Peter Thiel pouvaient mettre leurs titres sur le marché. 271 millions d’actions étaient concernées. Difficile de dire s'ils ont profité de l'occasion pour vendre, ou si d'autres investisseurs ont pris les devants en pensant que les historiques allaient vendre.

Une autre échéance prévue en novembre prochain

Toujours est-il que la tendance reste la même. En trois mois, le titre a perdu la moitié de sa valeur et le débat continue de faire rage sur la question de savoir si Facebook sera capable d'amener la masse énorme de ses fidèles à regarder de la publicité sur les petits écrans des téléphones mobiles. Facebook affirme que oui.

Il faudra le prouver rapidement, car se profile déjà une seconde date de déblocage des actions beaucoup plus importante par le volume puisqu’elle concerne 1,9 milliard de titres, en novembre prochain.

Jean-Bernard Cadier et BFMBusiness.com