BFM Business

iPhone: comment empêcher Siri de divulguer vos conversations privées

-

- - Manan VATSYAYANA / AFP

Un bug sur iOS 11 permet de faire lire par l’assistant vocal d’Apple les notifications d’applications tierces, même lorsque le smartphone est verrouillé.

Les plus curieux disposent d'un moyen imparable et étonnamment simple pour accéder aux conversations privées de leurs proches. Un bug dans iOS 11, repéré par le site spécialisé MacMagazine, permet de faire à lire à Siri les notifications provenant d'applications tierces, sur iPhone et iPad. La manipulation fonctionne pour les messages issus de Facebook Messenger, WhatsApp, Gmail ou encore Slack.

Il suffit ainsi de demander à l'assistant vocal d'Apple de lire le contenu de ces messages pour qu'il s'exécute, même lorsque l'appareil utilisé est verrouillé. Siri n'a pas besoin de reconnaître la voix du propriétaire de l'iPhone ou de l'iPad. Sur iPhone X, le bug permet de contourner la reconnaissance faciale Face ID pour accéder au contenu de ces échanges. Les iMessages et les SMS sont en revanche épargnés par une telle faille. 

Désactiver l'option Siri avec écran verrouillé

Auprès du site MacRumors, Apple a indiqué remédier très prochainement à un tel bug. "Nous sommes conscients du problème et il sera corrigé dans une prochaine mise à jour logicielle", a ainsi assuré l'entreprise.

D'ici là, et faute de mieux, il est possible de procéder à quelques réglages pour éviter toute mauvaise surprise. Les paramètres de l'iPhone donnent la possibilité d'activer Siri uniquement lorsque l'appareil est déverrouillé. Il suffit pour cela de se rendre dans le menu Réglages, puis de cliquer sur Siri et sur Recherche, avant de désactiver l'option Siri avec écran déverrouillé.

Pour les applications tierces les plus sensibles, il est recommandé de désactiver les notifications. Le cheminement est simple : il implique de se rendre dans le menu Réglages, de cliquer sur l'onglet Notifications, de sélectionner l'application à préserver et de désactiver l'option "Autoriser les notifications". 

Elsa Trujillo