BFM Business

Gare au faux email des impôts qui vous invite à récupérer un trop-perçu

La Police nationale a lancé un message d'alerte sur Twitter concernant une tentative escroquerie par e-mail.

La Police nationale a lancé un message d'alerte sur Twitter concernant une tentative escroquerie par e-mail. - Thomas Samson-AFP

La Police nationale prévient sur Twitter qu'un faux courriel des impôts circule sur internet. Appâtant ses destinataires avec un prétendu remboursement de trop perçu, il ne sert qu'à leur soutirer des coordonnées personnelles.

Pas de fausse joie. Si vous avez reçu un email des impôts qui prétend vous rembourser un trop perçu de 110,20 euros, il s'agit d'un faux. La Police nationale a mis en garde les contribuables à propos de ce courriel trompeur. Il recourt à la technique du phishing (hameçonnage) par laquelle des escrocs usurpent une identité ou un organisme officiel en insérant dans leur email un lien frauduleux sur lequel la victime doit cliquer.

"Vous avez reçu un mail à l'effigie des impôts (@dgfip_officiel) vous annonçant un remboursement d'impôt suite aux calculs annuels de votre activité ? Ne cliquez pas sur le lien et vérifiez bien l'url des sites", indiquent la Police sur son compte officiel Twitter.

Le faux mail des impôts invite l'internaute contribuable à se faire rembourser en se rendant sur un site internet pour y remplir un formulaire avec des informations personnelles. Mais la Police nationale relève que ce site présente une adresse internet frauduleuse (neenorteymedia.com) qui n'a rien à voir avec le site officiel de l'administration des impôts (impots.gouv.fr).

Dans tous les cas de figure, aucune administration de l'État ne réclame a priori les coordonnées personnelles d'un particulier par courriel. Tout email allant dans ce sens devient forcément suspect...

F.Bergé