BFM Business

Faute de résultats, le patron d'Apple perd 15% de sa rémunération

Tim Cook a vu sa rémunération globale baisser de 15%

Tim Cook a vu sa rémunération globale baisser de 15% - Justin Sullivan - AFP

Le groupe indique dans un document boursier repéré par le Wall Street Journal, avoir manqué de peu certains objectifs financiers. En conséquence, son management n'obtient pas la totalité de ses bonus, et Tim Cook va ainsi gagner 15% de moins.

C'est une première depuis 2011: Apple n'est pas parvenu à atteindre ses objectifs, selon un document boursier repéré par le Wall Street Journal ce jeudi 6 janvier.

Les ventes annuelles du groupe de Cupertino se sont ainsi élevées à 215,6 milliards de dollars soit 3,7% de moins que la cible de 223,6 milliards. Son revenu opérationnel est lui aussi inférieur à l'objectif que s'était fixé Apple (60 milliards de dollars contre 60,3 milliards).

L'iPhone comme principale cause

Conséquences de cette année (relativement) décevante pour Apple, les hauts pontes de la compagnie n'ont, pour la première fois depuis 2011, pas obtenu la totalité de leurs bonus. À commencer par le directeur général d'Apple, Tim Cook, dont la rémunération totale au titre de 2016 ne s'élève "qu'à" 8,75 millions de dollars, contre 10,3 millions l'année précédente, soit une baisse de 15%.

Luca Maestri, le directeur financier d'Apple, a lui vu sa rémunération baisser de 10% à 22,8 millions de dollars, ayant obtenu un bonus en action de 20 millions de dollars.

En 2016, Apple a dû composer avec la baisse des ventes d'iPhone. Un premier recul des ventes est survenu au premier trimestre 2016 et s'est ensuite confirmé. En octobre dernier, le groupe avait annoncé la première baisse de son chiffre d'affaires annuel depuis 2001 (-8%). La chute des ventes d'iPhone l'explique en grande partie, le smartphone comptant encore pour 63% des revenus d'Apple.

J.M.