BFM Business

Elon Musk lie sa rémunération au sort de Tesla

Elon Musk veut rassurer les marchés financiers.

Elon Musk veut rassurer les marchés financiers. - Brendan Slialowki - AFP

Le fondateur du constructeur automobile a décidé d'un plan de rémunération étroitement lié aux performances de l'entreprise.

Elon Musk n'est pas prêt de quitter Tesla: le milliardaire sud-africain a décidé de lier sa rémunération aux performances du constructeur de véhicules électriques qu'il a fondé, visant à en faire un égal de Microsoft et de Facebook en Bourse dans les dix prochaines années.

Selon le nouveau plan de rémunération du dirigeant, annoncé dans la nuit de lundi à mardi, il ne percevrait de rémunération que si l'action Tesla atteignait un certain seuil à Wall Street et si l'entreprise réalisait des objectifs de bénéfices et chiffre d'affaires spécifiques dans les dix prochaines années. L'entrepreneur sud-africain de 46 ans lie ainsi l'évolution de sa fortune à celle des autres actionnaires de Tesla, société qu'il a fondée en 2003.

Calqué sur un précédent plan de rémunération adopté en 2012, le nouveau programme octroie des stocks-options à Elon Musk exerçables en douze "étapes" correspondant à un seuil de capitalisation boursière à franchir pour Tesla, actuellement valorisé à un peu plus de 60 milliards de dollars.

Musk vise un chiffre d'affaires de 175 milliards de dollars

La première étape est le seuil de 100 milliards de dollars de capitalisation boursière, ensuite ce sera 50 milliards de dollars de plus à chaque fois, jusqu'à 650 milliards de dollars. Ce dernier niveau mettrait le groupe dans la même catégorie que Microsoft et Facebook et devant Wal-Mart ou encore ExxonMobil.

Le chiffre d'affaires devra, lui, augmenter à 175 milliards de dollars, supérieur à celui de General Motors, le premier constructeur automobile américain. Il était de 7 milliards de dollars en 2016.

Pour chaque étape franchie, Elon Musk recevra des actions équivalant à 1% de tous les titres Tesla en circulation. Ce programme de rémunération a pour objectif de rassurer les marchés financiers sur le fait que le dirigeant va rester aux commandes de Tesla au moins pendant 10 ans, alors que le secteur automobile est en pleine transformation. Il prévoit en effet qu'il demeure PDG ou président exécutif du conseil d'administration ou responsable des produits.

Y.D. avec AFP