BFM Business

Ecoutes: pourquoi les dirigeants politiques n'utilisent pas de téléphones cryptés?

Le téléphone crypté de Thales présente toutes les garantie en matière de discrétion. Moins en matière d'esthétique.

Le téléphone crypté de Thales présente toutes les garantie en matière de discrétion. Moins en matière d'esthétique. - Thales

L'utilisation de téléphones cryptés par les autorités garantirait que la NSA ne pourrait pas écouter leurs échanges, mais elles rechignent à les utiliser. Pour des motifs plus ou moins convaincants.

Colère de l'Etat. Selon les révélations de Médiapart et de Libération, la NSA a écouté les président français sur leur téléphone portable de 2006 à 2012. François Hollande est censé s'entretenir avec Barack Obama ce 24 juin.

Le Président demande à Washington de réitérer ses engagements sur la fin de l'espionnage des autorités françaises. L'Elysées condamne des faits "inacceptables". Cette affaire intervient alors que le Parlement doit adopter définitivement ce soir un projet de loi controversé sur le renseignement et suscite beaucoup de remous. Pourtant, pour éviter ce genre de désagrément, des téléphones cryptés existent. Encore faut-il les utiliser.

Des communications chiffrées de bout en bout

Il y a notamment un téléphone ultra-sécurisé, qui s'appelle le Teorem (Téléphone cryptographique pour réseau étatique et militaire), mis au point par le fleuron de l'électronique Thales. Ce mobile a été mis à la disposition des membres du gouvernement, de l'Elysée et de l'armée française dès 2011. Bardés de composants cryptographiques, ils permettent de chiffrer les communications de bout en bout.

Le premier problème, c'est qu'il faut que les deux interlocuteurs soient équipés de ce téléphone qui coûte très cher et qui est très rare. Le deuxième problème, c'est qu'il est moche. Il ressemble à une grosse brique tout droit sortie des années 90. Allez expliquer aux hommes politiques d'aujourd'hui, habitués aux derniers iPhones et aux Blackberry, qu'ils doivent utiliser ce "machin" pour passer leurs communication n'est pas une mince affaire. Beaucoup préfèrent continuer à se servir de leur smartphone personnel.

Il y a bien une autre solution, un peu plus drastique: le retour de la machine à écrire. Certains députés allemands se sont ainsi équipés de ces outils depuis les révélations sur l'espionnage d'Angela Merkel par les services de la NSA.

Retrouvez, en image, les smartphones les plus sécurisés de la planète sur 01net

Anthony Morel, édité par N.G.