BFM Business

Delta et Easyjet s'allient pour participer au sauvetage d'Alitalia

Alitalia

Alitalia - Alberto Pizzoli - AFP

Les deux compagnies sont prêtes à injecter 400 millions d'euros pour sauver Alitalia, au bord de la faillite. À l'issue de l'opération, elles détiendraient 40% des parts du groupe.

Au bord de la faillite, la compagnie aérienne italienne Alitalia pourrait être sauvée par ses concurrentes Delta et Easyjet. Ces dernières sont prêtes à investir 400 millions d'euros dans l'entreprise, selon Bloomberg.

Au total, le groupe d'investisseurs projette d'injecter 1 milliard d'euros dans Alitalia. Les autres sont le Trésor italien et des compagnies d'Etat, dont en première ligne la Ferrovie (la SNCF italienne).

A l'issue de l'opération, Delta et Alitalia détiendraient 40% des parts de la nouvelle entité, la Ferrovie environ 30% et le Trésor italien en garderait entre 15% et 25%.

Des avantages commerciaux pour Delta et Easyjet

Ce projet est la dernière chance pour Alitalia d'éviter la liquidation, selon l'agence de presse. La procédure de faillite de la compagnie a été ouverte en 2017. C'est la seconde fois en une décennie qu'elle risque de mettre la clé sous la porte.

De son côté, Delta profiterait de cet investissement pour augmenter le nombre de vols d'Alitalia vers l'Amérique du Nord. Easyjet, spécialisé dans les voyages low cost en Europe, pourrait ouvrir de nouvelles destination en Italie.

Jean-Christophe Catalon