BFM Business

Dell: une alliance pour faire échouer le projet de retrait de la bourse

Carl Icahn et Southeastern AM sont persuadés que Dell va trouver une solution pour contrecarrer la chute du marché des PC.

Carl Icahn et Southeastern AM sont persuadés que Dell va trouver une solution pour contrecarrer la chute du marché des PC. - -

Deux actionnaires proposent un versement spécial aux actionnaires de Dell, ce vendredi 10 mai. L’offre est moins élevée que la proposition de Michael Dell, mais leur argument fort est que le groupe ne sortira pas de la cote.

Nouvel épisode dans la bataille autour de Dell. L'actionnaire activiste Carl Icahn et le fonds Southeastern AM s'allient pour contrer le projet de Michael Dell, qui veut retirer le groupe de la bourse et mettre une offre de 24,4 milliards de dollars. Les deux nouveaux alliés proposent 12 dollars par action, soit en cash, soit en actions nouvelles, selon un document boursier publié ce 10 mai.

L'offre est moins élevée que celle de Michael Dell. Mais pour les deux actionnaires, l'argument ultime c'est que le groupe ne sortira pas de la cote et qu'il peut aller beaucoup plus loin.

Parmi les pistes étudiées, pourquoi pas une fusion entre les activités PC de Dell et celles d'HP. C'est ce qu'a révélé, ce vendredi soir Carl Icahn à Bloomberg TV.

Dell a plus d'avenir en bourse

Pour eux, le soutien conseil d'administration en faveur de l’offre de Michel Dell représente une "insulte à l'intelligence" des actionnaires. Ils iront jusqu'au bout pour faire échouer Michael Dell. Désormais ils possèdent près de 13% du capital du fabricant de PC. Ce sont donc les deux principaux actionnaires, derrière Michael Dell.

Ce qu'ils veulent c'est que leur proposition soit votée en assemblée générale en même temps que le projet de Michael Dell. Et si cela ne marche pas, ils mettront la pression sur le conseil d'administration à la prochaine assemblée générale. Ils proposeront un nouveau conseil, et ont déjà une liste de 12 nouveaux membres potentiels.

Mais Carl Icahn et Southeastern AM sont confiants. Selon eux, Dell a beaucoup plus d’avenir à rester en partie coté. C’est pourtant sur cette justification que le fonds de Private Equity Blackstone a jeté l’éponge, il y a quelques semaines.

Aurélie Boris correspondante à New York