BFM Business

Décès de Corinne Erhel, députée spécialiste des enjeux du numérique

La députée PS des Côtes d'Armor Corinne Erhel, 50 ans, est brutalement décédée vendredi soir 5 mai, des suites d'un "malaise".

La députée PS des Côtes d'Armor Corinne Erhel, 50 ans, est brutalement décédée vendredi soir 5 mai, des suites d'un "malaise". - -

La députée PS des Côtes d'Armor Corinne Erhel, 50 ans, est brutalement décédée vendredi soir des suites d'un "malaise". Elle faisait partie des rares parlementaires à s'être investie autant dans les enjeux liés au numérique.

La république numérique perd l'une de ses plus assidues femmes politiques. La députée PS des Côtes d'Armor Corinne Erhel, 50 ans, est brutalement décédée hier vendredi 5 mai, dans la soirée.

"J'ai appris avec une immense peine le décès de Corinne Erhel, députée de la cinquième circonscription des Côtes d'Armor, à la suite d'un malaise en plein meeting à Plouisy, alors qu'elle prenait la parole devant 300 militants pour défendre les valeurs de la République", a annoncé le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone.

"Elle avait suivi avec passion les enjeux du numérique, dans ses dimensions de transformation des territoires avec le souci constant que cette transformation puisse apporter un progrès à chacun", ajoute le chef de l'État dans un communiqué.

La députée décédée avait formé, depuis qu'elle a été élue en 2007 à l'Assemblée nationale, avec sa collègue Laure de la Raudière (LR) un tandem inédit de parlementaires de bords différents dépassant les clivages politiques.

Durant les dix ans qu'a duré leur collaboration, elles ont travaillé d'arrache-pied sur les grandes questions liées à la révolution numérique à propos desquelles leurs collègues masculins n'ont pas investi autant d'énergie.

Elles sont, ensemble, les auteures de nombreux rapports parlementaires d'information qui ont fait référence. L'un d'entre eux a été rédigé en 2014 sur le développement de l'économique numérique française et un autre le fut, dès 2011, sur le sujet clé de la neutralité de l'internet. Leur dernier rapport commun, dévoilé en février 2017, était consacré à l'internet des objets.

Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a également salué la mémoire de Mme Erhel, "femme de convictions, parlementaire engagée", en adressant ses condoléances à sa famille.

Parlementaire née le 3 février 1967 à Quimper, députée depuis 2007, Mme Erhel siégeait à la commission des Affaires économiques de l'Assemblée.

Elle faisait partie des (trop) rares parlementaires à s'être investie de manière approfondie dans les enjeux ayant trait au numérique, dont tous les spécialistes ont salué unanimement la mémoire, à l'annonce de son décès.

F.Bergé