BFM Business

Dailymotion: Macron s'oppose aux négociations avec le chinois PCCW

Le ministre de l'Economie ne souhaite pas que Dailymotion s'engage dans une négociation exclusive avec le chinois PCCW.

Le ministre de l'Economie ne souhaite pas que Dailymotion s'engage dans une négociation exclusive avec le chinois PCCW. - Bertrand Langlois - AFP

Le ministre de l'Economie a fait savoir qu'il ne "pouvait pas y avoir" de négociations exclusives entre Orange et le groupe hongkongais PCCW pour la vente de 49% de Dailymotion. Tout en évoquant un "enjeu de souveraineté européenne".

Nouveau coup dur pour Orange qui, après l'intervention d'Arnaud Montebourg lors du rachat avorté par Yahoo!, voit à nouveau le gouvernement contrecarrer ses projets pour Dailymotion. Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron s'oppose en effet à des négociations exclusives entre l'opérateur, dont l'Etat détient 24,9% du capital, et le groupe hongkongais PCCW pour la vente de 49% de la plateforme de vidéo, a indiqué mercredi Bercy à l'AFP.

"Il ne peut pas y avoir de négociations exclusives. Il est nécessaire que toutes les options (sur la table) puissent être examinées en prenant en compte l'enjeu de souveraineté européenne", a affirmé une source du ministère, confirmant une information du journal Le Monde. En clair, un candidat européen - voire français - serait préférable pour entrer au capital et assurer le développement de cette pépite hexagonale. 

Fimalac parmi les candidats?

Les prétendants, eux, ne seront pas difficiles à attirer et certains sont déjà identifiés. "Parmi les potentiels partenaires issus du Vieux Continent, se mêlent les noms des allemands Axel Springer et Bertelsmann, mais également des français Vivendi, propriétaire de Canal+, et AlloCiné", écrit ainsi Le Monde. Selon le quotidien, Fimalac, qui détient Allociné, figurerait parmi les favoris.

Fondé en 2005 (la même année que Youtube) Dailymotion regroupe près de 110 millions de visiteurs uniques par mois et a réalisé un chiffre d’affaires de 70 millions d’euros en 2014.

Emmanuel Macron sera l'invité de Good Morning Business, jeudi 2 avril sur BFM Business

Y.D. avec AFP