BFM Business

Comment les ballons de Google vont rétablir le téléphone mobile à Porto Rico

Google a obtenu l'autorisation de déployer sur l'île sinistrée ses ballons d'altitude qui joueront le rôle d'antennes-relais pour créer un réseau mobile d'urgence. Une technologie déjà utilisée pour fournir de l'internet mobile au Pérou, frappé par des inondations début 2017.

Google, fournisseur de réseaux de télécoms de secours sur des zones sinistrées. Les ballons gonflés à hélium du géant américain, développés depuis 2013 dans le cadre du projet "Loon" ont été autorisés par la FCC (l'équivalent américain de l'Arcep) à rétablir le réseau de téléphonie mobile de l'île de Porto Rico, dévasté par l'ouragan Maria. Il s'agit de réparer temporairement et partiellement le réseau cellulaire de l'île, dont 83% des sites étaient encore hors service vendredi 6 octobre, selon les chiffres de la FCC.

"Nous devons adopter des approches innovantes pour restaurer la connectivité de l'île. J'exhorte les opérateurs mobiles à coopérer avec (Loon) pour maximiser les chances de succès de cette initiative" a déclaré Ajit Pai, président de la FCC.

Les ballons de Google sont envoyés dans la stratosphère, à 20 kilomètres environ de la surface de la Terre. Ils embarquent avec eux des équipements suffisamment puissants pour servir d'antennes-relais et déployer sur l'île un réseau de téléphonie mobile d'urgence depuis leur position en altitude, pour pallier l'infrastructure 3G/4G terrestre mise hors de service.

Alphabet utilisera des fréquences mobiles terrestres

Pour ce projet, Google a reçu l'autorisation de coopérer avec les opérateurs de téléphonie mobile locaux afin de pouvoir utiliser leurs fréquences terrestres (900 MHz).

Une initiative similaire avait été menée en mars 2017 au Pérou après les inondations qui ont frappé le pays, pour proposer des accès Internet mobile sur toute la zone sinistrée qui couvrait 40.000 kilomètres carrés.

Loon, qui fait partie des projets futuristes du laboratoire "X" d'Alphabet (la maison-mère de Google), avait été créé à l'origine pour améliorer la couverture internet de régions mal desservies. Initialement conçus pour dériver dans la stratosphère, les ballons sont désormais équipés de systèmes de navigation, alimentés par des panneaux solaires, qui permettent de les maintenir au-dessus d'une zone spécifique.

Frédéric Bergé