BFM Business

Comment Gorgé veut entrer dans la cour des grands de l'impression 3D

Entre 2014 et 2016, la filiale Prodways est passée de 5 à 25 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel.

Entre 2014 et 2016, la filiale Prodways est passée de 5 à 25 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel. - Prodways

Le groupe familial veut doter Prodways, sa filiale impression 3D, de nouveaux moyens financiers en l'introduisant en Bourse en 2017. Confiant dans l'avenir de la technologie dans l'industrie, le PDG Raphaël Gorgé mise sur son essor dans l'aéronautique et le médical.

Le groupe Gorgé entend devenir un acteur de premier plan parmi les producteurs mondiaux de systèmes de fabrication additive pour l’industrie. "L’impression 3D commence à bouleverser la plupart des secteurs industriels à des degrés de pénétration différents. On le voit dans l’aéronautique et le médical, qui sont nos secteurs de prédilection" explique Raphäel Gorgé, PDG du groupe français, sur l’antenne de BFM Business.

Gorgé est devenu un industriel présent à 100% dans différents secteurs de pointe alors qu’il était en 2004 dépendant du secteur automobile. Un virage effectué à coup d’acquisitions de sociétés spécialisées dans l’innovation.

90% de ses imprimantes 3D ont été vendues à l'export

Au sein du groupe français (281,2 millions d’euros en 2016, + 6,3%), l’activité impression 3D est portée par sa filiale Prodways, activité acquise en 2013. Elle a réalisé un chiffre d’affaires de 25,2 millions d’euros l'an passé, contre 17,8 millions d’euros en 2015 et 5 millions d’euros en 2014.

"L’an passé, on a vendu 90% de notre production à l’international, ce qui nous procure une empreinte mondiale. Près de 50 millions ont été investis dans l’activité au niveau du groupe" argumente le fils du fondateur, qui a pris la succession de Jean-Pierre Gorgé à la tête de l'entreprise en 2011.

La filiale Prodways a réduit ses pertes en 2016

L’exercice 2016 a marqué un tournant dans le développement de l’activité Impression 3D "avec un point bas touché au premier semestre et des pertes en diminution au deuxième semestre", explique le groupe familial qui vient de publier ses résultats annuels.

Pour poursuivre le développement de cette activité tout en soutenant l’investissement important qu’elle exige (d’où les pertes en 2016), Gorgé prévoit courant 2017 l’introduction en Bourse de sa filiale Prodways. "C’est comme cela que nous pourrons continuer à aller très vite" commente le PDG.

General Electric a investi dans 2 fabricants d'imprimantes 3D

Selon le patron du groupe français, cette accélération de la croissance est rendue nécessaire par l’évolution du marché et l’arrivée d’acteurs puissants comme General Electric. Il précise que le géant industriel américain a récemment investi 1,5 milliard de dollars pour acheter deux acteurs qui vendent et fabriquent des machines d’impression 3D.

Lire la suite sur plusgrandplusfort.fr (édité par BFMBusiness)

Frédéric Bergé