BFM Business

Ce fabricant de navettes autonomes a séduit la SNCF, Valeo et... le Qatar

Des navettes électriques sans conducteur Navya circulent depuis le mois dernier dans le quartier lyonnais de Confluence, dans le cadre d'une expérimentation d'un an menée en partenariat avec Keolis.

Des navettes électriques sans conducteur Navya circulent depuis le mois dernier dans le quartier lyonnais de Confluence, dans le cadre d'une expérimentation d'un an menée en partenariat avec Keolis. - Navya

Navya lève 30 millions d'euros auprès de Keolis (SNCF), Valeo et du qatari Group8, en plus des actionnaires actuels. Une reconnaissance pour ce spécialiste lyonnais des minibus autonomes, en service en France et en Suisse.

La navette électrique autonome à la française séduit les investisseurs. Navya lève 30 millions d'euros pour passer un cap à l'international alors que cette entreprise lyonnaise vise une trentaine de véhicules en service à la fin de 2016.

Les groupes français Valeo et Keolis ainsi que la société qatarie Group8 font leur entrée au capital aux côtés de Gravitation et Capdécisif Management, entrés au capital en 2015. Robolution Capital, l’actionnaire historique, géré par 360 Capital Partners, conserve le contrôle de l’entreprise.

"Cette augmentation est destinée prioritairement au développement international de l’entreprise et à la poursuite des investissements en R&D" souligne Christophe Sapet, président du directoire de Navya. Plusieurs projets sont déjà sur les rails: des navettes sans conducteur Navya circulent à Lyon, dans le cadre d'une expérimentation d'un an menée en partenariat avec Keolis. Six véhicules autonomes transportent en circuit fermé les employés d'une centrale nucléaire EDF à Civeaux, dans le cadre d'un service exploité par Transdev. Enfin, deux de ses modèles sont exploités, depuis cet été 2016, par Carpostal, une société suisse de transport public, pour circuler dans le centre ville de Sion.

L'arrivée de trois puissants actionnaires au capital de Navya est renforcée par des accords conclus avec chacun d'entre eux, ouvrant à la jeune société des débouchés intéressants.

Valeo aura accès aux technologies et matériels du groupe, "en vue de leur intégration sur des navettes autonomes". Le transporteur Keolis (filiale de la SNCF) et Navya répondront conjointement aux demandes de gestion de flotte sans conducteur des collectivités territoriales à l’instar de leur association pour le service Navly qu’ils gèrent conjointement depuis début septembre 2016 dans le quartier de Lyon Confluence.

Enfin, l'accord conclu avec le groupe qatari Group8 ouvre à l'industriel lyonnais les marchés du Moyen-Orient et de l’Afrique. Ils créeront ensemble une coentreprise chargée de la commercialisation et de la mise en place d’une ligne d’assemblage dans le Golfe pour répondre à la demande du marché régional.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco