BFM Business

Ce dôme panoramique offrira une vue imprenable en avion

Le système Skydeck pourrait être adapté à différents types d'avion.

Le système Skydeck pourrait être adapté à différents types d'avion. - Windspeed Technologies

Une société d'ingénierie a conçu un dôme transparent installé sur la carlingue d'avion. Un voyage la tête au-dessus des nuages qui devrait intéresser les compagnies en quête de sièges à tarifs "premium"...

Admirer le ciel sous une coupole à 10.000 mètres d'altitude ? C'est l'expérience étonnante que veut procurer la société Windspeed Technologies aux passagers des compagnies aériennes qui auront adopté son système.

Cette société d'ingénierie en aéronautique a conçu Skydek, un dôme panoramique transparent qui s'installe sur l'avion pour accueillir deux personnes.

Ce grand hublot procurera une vue imprenable aux deux heureux voyageurs qui auront pris place sous la coupole translucide. Les deux sièges pivoteront ensemble à 360 degrés pour renforcer l'impression unique et les angles de vue, procurés au-dessus de la carlingue de l'avion.

Pour y accéder, un escalier ou un ascenseur

Pour accéder à ces sièges privilégiés, la société a prévu deux systèmes : un escalier ou un ascenseur. La vitre de ce hublot panoramique, en forme de grosse goutte d'eau, a été conçue de manière aérodynamique et pour ne pas créer de turbulences perturbant la navigation de l'avion. Elle est prévue pour résister aux pressions et aux intempéries ou aux impacts, à l'égal du reste de la carlingue de l'avion.

Un film anti-condensation est appliqué à la surface doublé d'un revêtement translucide anti-UV. Histoire d'éviter que les heureux élus de ce voyage, probablement inoubliable, ne soient brûlés par le soleil, bien plus mordant en altitude. A moins que la crème solaire écran total ne soit fournie.

Ce système devrait intéresser les compagnies aériennes en quête de places à tarif premium pour des voyageurs très fortunés. On imagine aussi des tarifs à la "séance panoramique". Les passagers ayant payé, pourraient monter, à tour de rôle, comme on grimpe au 3ème étage de la tour Eiffel...

Frédéric Bergé