BFM Business

Captain Train, la start-up qui casse le monopole de Voyages-SNCF

Fort de ses 1.300.000 utilisateurs enregistrés sur son site, Captain Train vend environ 5 000 billets chaque jour dont 30% via les mobiles (smartphone et tablette).

Fort de ses 1.300.000 utilisateurs enregistrés sur son site, Captain Train vend environ 5 000 billets chaque jour dont 30% via les mobiles (smartphone et tablette). - Charly Triballeau-AFP

Le site de vente en ligne de billets de train a doublé son chiffre d'affaires en 2015, en combinant les offres de plusieurs compagnies ferroviaires en Europe. Il prévoit de doubler ses effectifs cette année.

Tout va bien pour Captain Train (ex Capitaine Train), acteur de la vente en ligne de billets de train en France et en Europe. La société française affiche, cette année, un volume d’affaires de 72 millions d’euros, soit plus du double de celui réalisé en 2014. La société emploie désormais 52 salariés, ce qui représente une augmentation de 200% par rapport à 2013. Et elle prévoit de doubler ses effectifs en 2016.

En France, la société rivalise depuis 2010 avec Voyages-SNCF depuis que l'Autorité de la concurrence a obligé, en 2009, la SNCF à ouvrir son système de réservation en ligne à d'autres acteurs du marché.

La start-up qui vit des commissions prélevées sur les billets de train qu'elle vend, ne mise pas que sur la France, loin de là. Même si son premier concurrent reste Voyages-SNCF qui règne en maître dans le secteur des agences de voyages en ligne avec son chiffre d'affaires de 4,2 milliards d'euros en 2014.

La start-up permet d'acheter des billets dans 19 pays

En France, l'absence de concurrence ne lui permet pas faire la différence sur les prix mais sur le service et l'ergonomie de son site web de réservation. A l'international, la start-up, qui ne vend que des billets de train et rien d'autre, estime apporter une force de vente supplémentaire aux opérateurs ferroviaires en Europe. Elle propose les offres de 13 transporteurs et couvre 19 pays européens.

Son système de réservation combine systématiquement les tarifs des différents opérateurs ferroviaires pour proposer des prix plus intéressants, notamment sur les liaisons France-Allemagne, où SNCF et Deutsche Bahn n'ont pas la même politique tarifaire.

Le dernier partenariat en date en Europe est celui signé à l'automne 2015 avec le concurrent allemand de la Deutsche Bahn, HKX, qui fait circuler ses trains sur la ligne Hambourg-Cologne.

Environ 5.000 billets de train vendus chaque jour

"En donnant accès à plus d’offres tout en proposant de meilleurs prix, nous facilitons l’accès aux billets de train partout en Europe et dans le monde" explique Jean-Daniel Guyot.

Fin 2015, Captain train comptait plus de 1,3 million d'utilisateurs enregistrés, contre un peu plus de 500.000 un an auparavant. Le site revendique la vente d'environ 5.000 billets par jour en moyenne, dont 30% sont réalisés depuis un smartphone ou une tablette (20% sur iOS et 10% sur Android), contre 21% en 2014.

La start-up se distingue par son service client multilingue, disponible en 5 langues, puisqu'elle s'adresse aussi aux voyageurs étrangers (européens ou non) désireux de voyager en Europe par le train.

Frédéric Bergé