BFM Business

Bouygues réclame 400 millions d'euros à Orange

Bouygues et SFR ont porté plainte contre Orange devant le gendarme de la concurrence

Bouygues et SFR ont porté plainte contre Orange devant le gendarme de la concurrence - -

L'opérateur mobile accuse son rival de pratiques anti-concurrentielles sur le marché des entreprises.

Pas moins de 400 millions d'euros. Tel est le montant des dommages et intérêts réclamés à Orange par Bouygues Telecom, selon l'Express / l'Expansion. La filiale du groupe de BTP a déposé une demande en ce sens mi-juin devant le tribunal de commerce de Paris. Elle accuse l'opérateur historique de pratiques anti-concurrentielles sur le marché des offres fixes et mobiles pour entreprises.

En 2008, elle avait déjà porté plainte sur le même sujet devant l'Autorité de la concurrence, accusant Orange de "fidélisation abusive, remises de couplage anticoncurrentielles, et tarifs discriminatoires et particulièrement agressifs, voire prédateurs". SFR s'est joint à cette plainte en 2010.

Raid validé

Ces deux procédures sont complémentaires. En effet, si ces pratiques sont avérées, l'Autorité de la concurrence pourra infliger à l'ex-France Télécom une amende qui ira dans les caisses de l'Etat, mais n'indemnisera pas pour autant les "victimes", à savoir Bouygues et SFR. Une telle indemnistation peut donc être obtenue via le tribunal de commerce, une fois que le gendarme de la concurrence aura rendu son verdict.

A noter que cette procédure à déjà donné lieu à un raid spectaculaire du gendarme de la concurrence chez Orange le 9 décembre 2010, où a notamment été saisi l'ordinateur du PDG Stéphane Richard, indique La Tribune.

Orange a tenté de faire annuler ce raid, mais en vain: ses recours ont été rejetés le 15 mai 2012 par la cour d'appel de Paris.

Jamal Henni