BFM Business

Avec ce boîtier, Google améliore le WiFi chez vous et maîtrise le réseau

-

- - Google

Google WiFi est en vente depuis ce lundi 26 juin. Ce boîtier améliore le signal, simplifie et sécurise la gestion du réseau. Il permet aussi à Google d'entrer un peu plus dans la vie numérique des internautes.

Google trouve un nouveau moyen d’entrer chez les internautes en leur offrant un WiFi efficace et facile à gérer. En vente depuis ce lundi matin sur le store en ligne de Google, puis "plus tard" dans les autres magasins, Google WiFi promet d’améliorer le signal (2,4/5 GHz) d’un bout à l’autre de l’appartement ou de la maison, de le personnaliser simplement selon ses besoins, de mieux le contrôler et de le sécuriser. Et tout cela, sans avoir besoin d’être un expert des réseaux sans-fil.

Google WiFi est un routeur, mais pour la société californienne, c’est d’abord un boîtier élégant et facile à utiliser grâce à une appli (Android 4 ou iOS 8). Il se connecte à un modem ou sur la box de l’opérateur qui ne servira plus que pour le téléphone et la télévision. Pour le WiFi, c’est désormais Google qui prend la main.

Contrôler les invités et les enfants

L’appareil promet de fournir un signal puissant dans les habitations de grande surface, lorsque les murs gênent le passage des ondes ou pour desservir les étages d’une maison. Il suffira d’acheter autant de boîtiers qu’il en faut pour couvrir la zone. Le prix: 139 euros l'unité ou 249 euros la paire. Google estime que son appareil peut couvrir une surface de moins de 85 m². Il faudra "deux points d'accès pour une surface de 85 m² à 170 m²" et un par étage. Pour une maison de deux étages avec une superficie de 100 mètres carrés, il faudra donc dépenser près de 500 euros.

En échange, le réseau est on ne peut plus simple à mettre en place et à gérer. Le boîtier connecté à la box sert de point central sur lequel les autres se connecteront automatiquement.

Mais il ne s’agit pas non plus de laisser la ligne sans contrôle. Le propriétaire du réseau surveille sur son appli les appareils connectés et détermine ceux qui sont prioritaires. Il peut aussi partager la connexion plus facilement et sans risque en offrant aux invités un accès limité. Une solution intéressante pour fournir du WiFi aux personnes que l’on héberge sans qu’elles aient accès aux données privées.

Google WiFi offre aussi une fonction de contrôle parental. Les parents peuvent savoir qui est connecté, avec quel appareil, mais aussi couper la connexion depuis l’appli de leur smartphone. Pas sûr que les enfants apprécient la méthode, même si c'est pour leur bien.

Google Home, Amazon Echo et Apple Home Pod

Google Wifi est l’appareil que beaucoup attendaient, mais son efficacité se vérifiera-t-elle sur le long terme? Pas sûr du tout. Si Google bouscule les opérateurs en virant leur Wifi du domicile de leurs abonnés, la méthode dite du "coucou", cet oiseau qui utilise le nid des autres pour installer sa couvée, pourrait ne pas durer longtemps.

La puissance de la 5G, promise pour 2019, appuyée par les forfaits téléphoniques avec données illimitées pourrait redonner aux opérateurs la main sur les réseaux et même, selon plusieurs experts, signer la fin du WiFi. Selon le cabinet américain Telecom, Media & Finance Associates, ce basculement sera perceptible dès 2020 avec un réseau suffisamment puissant pour regarder une vidéo ou jouer en ligne.

En attendant, Google compte devenir incontournable dans les foyers européens avec son appareil comme il l’est depuis 2014 aux États-Unis et au Canada avec son routeur OnHub. Le géant de Mountain View étend une toile pour recueillir des données, mais également pour permettre aux assistants intelligents, qu’il s’agisse du sien (Google Home) ou de ceux des concurrents (Amazon Echo ou le Home Pod d’Apple) ainsi qu'à tous les objets connectés de pouvoir fonctionner partout dans la maison.

Le test complet de Google WiFi sur 01Net

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco