BFM Business

Apple lance son offensive dans la vidéo

Le logo d'Apple.

Le logo d'Apple. - Emmanuel DUNAND/AFP

Apple organise ce lundi à 18 heures (heure française) une keynote très attendue, où doit être dévoilée son offre de vidéo par abonnement. Le groupe accélère son virage dans les services et les contenus.

Le tout Hollywood est attendu ce lundi soir à Cupertino, au siège d'Apple. Steven Spielberg, J.J. Abrams, Jennifer Aniston, Oprah Winfrey feront partis des stars venues écouter la présentation de Tim Cook, consacrée au lancement de l'offre de vidéo du géant californien. 

Apple, qui travaille sur ce service depuis de long mois, aurait déjà commandé une trentaine de séries, ainsi que quelques films et documentaires, pour un investissement total de 2 milliards de dollars, selon Reuters. Une dizaine de ces séries ont déjà été tournées ou sont sur le point d'être achevées. Reese Witherspoon, Steve Carell, Damien Chazelle, Jason Momoa ou M. Night Shyamalan, sont quelques unes des autres célébrités à avoir céder aux sirènes d'Apple. 

Discussions avec HBO

Ces contenus seront le socle de l'offre de vidéo du groupe américain, dont la distribution a fait l'objet de nombreuses rumeurs dans la presse américaine ces dernières semaines. Certains évoquent une offre en partie gratuite, pour les détenteurs d'appareils Apple, et une version payante, qui pourrait agréger des services déjà existants. Des négociations ont été évoquées avec HBO, Starz et Showtime, permettant ainsi à Apple d'étoffer un catalogue assez mince au démarrage. Netflix, en revanche, a déjà indiqué qu'il ne serait pas intégré à l'offre d'Apple.

Ce nouveau service de vidéo sera sans aucun doute d'abord distribué sur les iPhone et les iPad, qui disposent d'ores et déjà d'une application TV, peu utilisée aujourd'hui, mais qui pourrait bien trouver là sa véritable utilité. Une distribution sur les Apple TV est évidemment aussi attendue. Face à Netflix, le géant californien profiterait ainsi de sa puissance de distribution (avec 1,4 milliard d'appareils de la marque en circulation) pour imposer son offre de vidéo, comme il l'a fait par le passé avec iTunes ou avec son offre de streaming Apple Music. 

Disponibilité chez Samsung

Mais Apple devrait, comme il le fait dorénavant, élargir la distribution au delà de son écosystème. L'accès au téléviseur, en particulier, est crucial pour le succès d'un service de vidéo par abonnement. Ainsi, beaucoup ont vu dans l'annonce de l'arrivée de l'application d'iTunes sur les téléviseurs Samsung, un prémisse au déploiement de cette nouvelle offre sur les appareils de son rival. 

Avec Apple Music et un kiosque de presse par abonnement, dont on attend aussi l'annonce ce lundi, le groupe de Tim Cook cherche à construire une offre de contenu globale. L'idée de voir Apple proposer des abonnements groupés n'est d'ailleurs pas à exclure. En 2018, les services - qui comprennent aussi l'App Store, l'iCloud et Apple Care - ont pesé 15% des ventes d'Apple, à près de 40 milliards de dollars. Il s'agit de la division la plus dynamique du groupe, avec une croissance annuelle de 33%. Elle est aussi le principal rempart au ralentissement des ventes d'iPhone.