BFM Business

Amazon ouvre enfin une boutique et ce n'est pas ce à quoi on s'attendait

La rumeur prêtait depuis des années à Amazon l'ambition d'ouvrir des points de vente physiques. L'an passé, la presse parlait d'une inauguration à New York. Raté. Le site américain a finalement ouvert, à Seattle, une petite librairie.

Le magasin d'Amazon c'est un peu l'arlésienne du commerce. Tout le monde en parle, on l'attend depuis des années et on ne voit jamais rien venir. Fin 2014, le Wall Street Journal annonçait qu'une boutique Amazon allait ouvrir à New York, elle n'a jamais vu le jour. Début 2015, Amazon devait racheter une partie du parc de Radioshack, une enseigne américaine d'électronique en faillite. Là encore, la rumeur n'a jamais été confirmé.

Mais cette fois, c'est sûr Amazon a bien ouvert une boutique. Le magasin a ouvert ses portes ce mardi 3 novembre à Seattle. Et il s'agit d'une petite librairie. Alors qu'on pouvait s'attendre à un grand magasin avec toute sortes de produits, sorte de caverne d'Alibaba high-tech, Amazon surprend tout le monde avec une petite échoppe toute simple. 

Baptisé Amazon Books, il s'agit d'une petite librairie dont la surface commerciale dépasse à peine les 500 m². Son emplacement n'est pas non plus des plus centraux. Amazon a choisi de l'implanter dans l'University Village de Washington, un centre commercial proche de l'université de Seattle, à la périphérie nord de la ville. Outre les livres, Amazon y proposera ses liseuses numériques Kindle ainsi que quelques gadgets high-tech de son cru comme ses tablettes Fire et son boitier de streaming Fire TV.

Cibler la clientèle locale avec les données du site

Mais attention, qu'on ne s'y trompe, la simplicité n'est qu'apparente. La sélection des ouvrages vendus dans le magasin est basée sur les données que le site a récolté sur les habitudes d'achats dans la zone de chalandise. Autrement dit, la boutique référencera principalement les livres les plus achetés à Seattle et ses environs. Une utilisation de la data afin d'optimiser l'espace forcément réduit en magasin. C'est exactement ce qu'a fait par ailleurs le site de chaussure français Spartoo qui s'est aussi lancé dans le commerce physique avec un premier magasin à Grenoble.

Autre différence avec une librairie classique, les conseils et avis sont ceux des internautes qui aimé le livre. On retrouve ainsi sur un petit écriteau un petit texte rédigé par un internaute ainsi que la note moyenne du livre avec son nombre d'étoiles. Dernière différence: les livres sont présentés de face et non sur la tranche afin de permettre de les identifier plus facilement. Quant aux prix -élément important dans un pays où libraires et éditeurs sont libres de définir leur politique tarifaire- ils devraient être identiques à ceux du site.

Amazon qui annoncé l'ouverture de la boutique à la dernière minute n'a pas précisé s'il s'agissait d'un coup d'essai ou si d'autres Amazon Books devraient voir le jour ailleurs. Voire d'autres types de boutiques. La machine à rumeurs risque de repartir de plus belle.

-
- © -
-
- © -
-
- © -
Frédéric Bianchi