BFM Business

Amazon: les sites français en grève pour des augmentations

Deux sites d'Amazon France sont en grève.

Deux sites d'Amazon France sont en grève. - -

Deux sites français du géant du e-commerce ont débrayé, un dans le Loiret et l'autre en Saône-et-Loire, ce vendredi après-midi, pour dénoncer l'insuffisance des négociations annuelles obligatoires.

Après la SNCF, au tour d'Amazon de faire face à la grève. Mais pour des raisons bien distinctes: les salariés des plateformes logistiques du géant du e-commerce à Saran (Loiret) et Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) ont débrayé vendredi pour dénoncer l'insuffisance des négociations annuelles obligatoires (NAO).

L'AFP, qui cite des délégués syndicaux, indique qu'environ 150 personnes font grève sur les deux. Lors de la précédente journée d'action, le 11 juin, ils avaient été environ 200 à se mobiliser sur le seul site de Saran, qui emploie 950 salariés.

Selon la direction, seuls 70 salariés ont débrayé vendredi sur les deux sites, dont une soixantaine à Saran. Il n'y a pas eu d'impact sur les activités, selon cette même source.

Deux plateformes en grève, deux autres au travail

Une délégation syndicale a été reçue par la direction, qui leur a de nouveau opposé une fin de non-recevoir, selon les syndicats. "Nous suspendons le mouvement pour l'été, mais nous lancerons de nouvelles actions en septembre, plus radicales", a prévenu Sébastien Boissonnet, délégué syndical central CGT, qui n'a pas exclu un blocage des camions.

Les grévistes réclament une réouverture des négociations annuelles obligatoires qui se sont déroulées en avril et mai, pour obtenir des mesures salariales plus favorables et rediscuter du temps de pause que la direction veut modifier.

Le géant américain de la vente à distance compte deux autres plateformes en France, à Montélimar (Drôme), et près de Douai (Nord), qui n'ont pas été affectées par ce mouvement de grève.

N.G. avec AFP