BFM Business

Amazon dévoile son premier avion de livraison

L'"Amazon One" dévoilé ce vendredi

L'"Amazon One" dévoilé ce vendredi - Amazon

Le géant du e-commerce a présenté au grand public le premier exemplaire du 767 dédié au fret, le Boeing qu’il a choisi pour assurer en propre ses livraisons. A terme, sa flotte comprendra 40 avions. Objectif: réduire ses coûts de transport.

Des avions Amazon voleront bientôt dans le ciel. Le géant américain du e-commerce a en effet présenté son premier avion destiné à la livraison, lors du salon aéronautique "Seafair" de Seattle, devant 2.000 personnes.

Cet avion, "baptisé Amazon One" est un Boeing 767-300. Sur sa carlingue, on peut lire "Prime Air", une référence à Amazon Prime, le service premium d'Amazon, dont les adhérents sont les premiers visés par l'initiative.

Une vidéo circulant sur Youtube montre d'ailleurs comment l'avion a été entièrement repeint aux couleurs du géant du e-commerce.

Au total, Amazon disposera d'une flotte de 40 avions que l'entreprise louera auprès de deux compagnies de cargo, Atlas Air et ATSG (Air Transport Services Group). Dans un premier temps, la compagnie disposera de 11 avions, les autres rejoindront la flotte ultérieurement.

"Créer un réseau de transport aérien revient à développer nos moyens d'assurer un excellent temps de livraison pour les adhérents de Prime dans les années à venir", s'est réjoui Dave Clark, vice-président d'Amazon en charge des opérations mondiales.

Comme le relève Fortune, avoir sa propre flotte d'avion doit permettre à Amazon d'être moins dépendant de ses partenaires spécialistes de la livraison tels qu'UPS et FedEx. Théoriquement, cette décision doit aussi lui permettre de réduire ses coûts.

Le géant du e-commerce semble vouloir prendre de plus en plus du contrôle dans la chaîne de livraison. Le groupe assure déjà la livraison de certains paquets via ses propres camions et équipes de coursiers. En mars, sa filiale chinoise avait obtenu une licence pour pouvoir opérer en tant que transporteur maritime, et assurer ainsi le transport entre la Chine et les États-Unis.

J.M.