BFM Business

Promod: "Donnez-nous juste le droit de rouvrir nos magasins"

Le président de la chaîne de prêt-à-porter, Julien Pollet, fait partie des signataires d'une tribune des commerçants appelant à une réouverture le 10 mai. "Maintenant, ce qu'on veut, c’est travailler", insiste-t-il sur le plateau de Good Morning Business.

De la perspective. C'est ce que réclament en chœur les signataires d'une tribune, publiée ce jeudi dans le Parisien, appelant à rouvrir les commerces le 10 mai prochain. Les présidents des douze grandes fédérations et plus de 150 dirigeants des réseaux d’enseignes représentent ainsi les commerces "non essentiels" forcés de tirer le rideau depuis le début du mois dans toute la France.

Signataire de cette tribune, le patron de Promod (qui compte 455 magasins en France) Julien Pollet justifie cette demande, sur le plateau de Good Morning Business. "On a fait les efforts qu'il fallait. Nos magasins ont été fermés plus d'un mois sur deux depuis le mois de mars dernier", rappelle-t-il.

"Aujourd'hui, les magasins ne sont pas vecteurs du virus, on le sait", assure le patron.

"On a besoin de se préparer"

"On a eu le droit de s'endetter grâce au prêt garanti par l'Etat. Maintenant, ce qu'on veut, c’est travailler", tranche-t-il, reprochant au gouvernement le manque de perspectives.

Nous n'avons pas ou très peu d'informations de la part du gouvernement. On a besoin de se préparer", demande Julien Pollet.

"Là ce que l'on souhaite, c'est vraiment définir un protocole avec le gouvernement", insiste-t-il. "On a aussi montré qu'on savait respecter les protocoles" évoquant le filtrage des personnes, la désinfection des vêtements et la fermeture des cabines. "Donnez-nous juste le droit de rouvrir nos magasins", résume le président de Promod.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business