BFM Business

Orange, BouyguesTel, SFR : le podium des meilleurs opérateurs en 2018

-

- - -

Pour la seconde année consécutive, QoSi, le spécialiste de la mesure de la qualité de service des opérateurs télécoms livre son palmarès annuel. Il couvre les usages voix et data, à l’extérieur mais aussi dans les transports. Qui est le plus rapide mais surtout le plus efficace ?

Les opérateurs mobiles se livrent une guerre sans pitié et mettent souvent en avant leur couverture du territoire ou leurs tarifs comme arguments marketing. Mais aujourd’hui, les consommateurs exigent plus d’informations, notamment autour de la qualité de service. En gros, qui propose le meilleur réseau en bas de chez-moi, lors de mes trajets, à mon travail ?

Les consommateurs ont aujourd’hui des outils qui répondent à ces questions, comme les enquêtes de terrain du régulateur qui publie également des cartes dynamiques. Mais aussi les analyses de spécialistes indépendants comme QoSi qui justement alimente les enquêtes de l’Arcep.

QoSi a compilé tout au long de l'année ses données afin de décerner le prix du meilleur opérateur mobile de l'année en terme de qualité de service voix, data, dans les villes et les campagnes mais aussi dans les transports (étude complète ici). Ce prix a été décerné hier (sans trop de surprises) à Orange qui devance Bouygues Telecom et SFR. Free Mobile est assez distancé.

Précisons que ces résultats combinent des tests des utilisateurs via l'application 4G Mark (crowdsourcing) et des enquêtes terrain réalisées dans toute la France et dans les trains. L’étude est principalement axée sur 6 protocoles : le transfert de données descendant (download), le transfert de données montant (upload), la navigation web, la visualisation de vidéos en streaming, les communications vocales, les envois de SMS.

En tout, plus de 4 millions de mesures ont été compilées durant l'année couvrant 22.120 communes, soit 89% de la population. Chaque opérateur représente environ 25% des tests, Android 56%, iOS 44%.

Orange le plus rapide mais…

-
- © QoSi

Concrètement, concernant la vitesse de connexion, en 2018, Orange présente le meilleur débit moyen descendant au national avec 36,8 Mbps soit une progression de près de 50% par rapport à 2017. L’opérateur « poursuit fortement au début de l’année 2018 sa progression entamée en fin d’année 2017, chute légèrement au début de l’été puis consolide son débit moyen au 2ème semestre », commente le spécialiste.

Bouygues est à 27,5 Mbps (contre 21 en 2017) en moyenne nationale, « les débits sont en légère augmentation toute l’année puis progressent fortement en octobre ».

SFR se hisse à 24,2 Mbps (contre 22,1) et « présente des difficultés importantes d’avril à juin avec une baisse notable des débits sur ce trimestre, puis redresse la barre à partir de juillet pour retrouver son niveau de mars en fin d’année 2018 ».

Free Mobile est loin de ses concurrents, à 16,6 Mbps (contre 14,2 un an plus tôt). « Pour Free, le dépositionnement de l’opérateur s’explique notamment par un débit 3G bridé à 1 Mbps sur réseau d’itinérance lorsqu’il n’est pas sur son réseau propre, ainsi qu’une couverture 4G la moins étendue des 4 opérateurs », explique QoSi.

Evidemment, l’expérience des utilisateurs de data mobile n’est pas la même en fonction de leurs lieux de vie. Les plus grandes agglomérations présentent des débits descendants jusqu’à 3 fois supérieurs à la moyenne des débits en zones rurales.

En zones rurales, Bouygues et SFR au coude-à-coude

C’est notamment le cas d’Orange qui présente la plus forte disparité de débits entre les différentes strates de population. L’opérateur obtient les meilleurs débits moyens sur les grandes agglomérations (+ de 400K habitants) avec 54,7 Mbps, ainsi que sur les moyennes agglomérations avec 39,6 Mbps. Il est au contraire en retrait dans les zones rurales avec un débit moyen à moins de 17,5 Mbps.

Bouygues prend la 2ème place sur toutes les strates de populations urbaines et notamment sur la strate des grandes agglomérations avec 36,4 Mbps où son réseau n’est pas mutualisé avec celui de SFR. L’opérateur présente d’ailleurs les meilleurs débits en communes rurales des 4 opérateurs, avec 20,7 Mbps.

SFR se positionne en troisième place sur les grandes agglomérations avec un débit à 31,0 Mbps, stable par rapport à l’année dernière. En moyenne agglomération, l’opérateur présente des débits à peine plus hauts qu’en 2017 avec 21,9 Mbps. En zone rurale, l’opérateur progresse fortement et prend la 2ème place avec 19,2 Mbps.

Free est en retrait sur l’ensemble des strates de population et notamment sur les grandes agglomérations avec un débit moyen de seulement 19,3 Mbps. Les moyennes agglomérations présentent quant à elle un débit moyen de 18,5 Mbps. Et la zone rurale est en forte hausse avec un débit moyen de 12,9 Mbps.

Ces disparités régionales sont fortes même si elles ont tendance à se réduire grâce aux efforts de déploiement des opérateurs. Ainsi, selon Qosi, 41% des communes audités présentent des débits inférieurs à 10 Mbps. Surtout, 8% des communes présentent des débits inférieurs à 0,5 Mbps ! (11% par exemple en Bourgogne Franche Comté).

"Pour ces communes, l'expérience utilisateur est encore proche de la 2G alors qu'on parle de la 4G depuis des années. Néanmoins, il faut souligner que la situation s'est grandement améliorée en un an", souligne Julie Moncorger de QoSi.

Free Mobile distancé dans la qualité de service Web

-
- © QoSi

La vitesse pure est un critère mais la qualité de service mesurable est bien plus parlante. Dans son étude, QoSi analyse ainsi la vitesse d’affichage d’une page Web sur un smartphone ou encore la qualité du streaming (YouTube, Netflix…) en mobilité.

Ainsi, la proportion de pages Web affichées en moins de 10 secondes est de 88% pour Orange suivi de près par Bouygues et SFR à 86% au national. Free est mécaniquement en retrait avec un taux de seulement 64%. Et pour tous les opérateurs, la zone rurale décroche de 5 à 10 points par rapport aux 2 zones urbaines (moyennes et grandes agglos) qui, elles, ont des résultats équivalents.

Même tendance pour le streaming : Orange présente un taux de 87% de proportions de vidéos vues avec moins de 10 secondes d’attente, contre 83-84% pour Bouygues et SFR, et 69% pour Free, au national.

Du côté de la voix, Orange présente le meilleur taux d’aboutissement et de maintien des communications vocales avec 95% au niveau national. L’opérateur présente également les meilleurs résultats avec +2 à 3 points dans chacune des 3 strates de population.

Bouygues et SFR affichent tous les deux un taux de réussite des communications vocales à 92% au national avec notamment un bon résultat dans la zone urbaine, mais est en net recul en zone rurale.

Free n’est pas loin derrière ses concurrents, avec un taux d’aboutissement et de maintien des communications vocales à 90%.

Trains : le TGV et les autres...

-
- © QoSi

Enfin, QoSi s’est penché sur la qualité de service data des opérateurs dans les trains (TGV et autres). Au global, Orange et Bouygues proposent la meilleure expérience client data avec un taux de pages web affichées en moins de 10 secondes à 68%. Les 2 opérateurs présentent cependant une différence notable sur le réseau LGV où Orange affiche un taux de 80% de pages chargées en moins de 10 secondes contre 53% pour Bouygues.

SFR suit ses 2 concurrents de près avec un taux de réussite web au global de 66%, l’opérateur est légèrement devancé sur les trains en voies lentes par Bouygues.

-
- © -

Free, loin derrière ses concurrents, produit un taux de réussite web de 29% néanmoins en nette progression par rapport à 2017. « Ce résultat très en retrait s’explique par une couverture 4G moins importante et une difficulté à remonter sur son propre réseau après basculement sur le réseau d’itinérance (limité à 1 Mbps) », explique le spécialiste.

-
- © QoSi

En conclusion, Orange est en tête (ou à égalité) dans 6 critères sur 8 analysés par QoSi, suivi par Bouygues Telecom (3/8) et SFR (1/8). L’an passé, Orange était en tête dans 6 critères sur 7.

Olivier CHICHEPORTICHE