BFM Business
Entreprises

MAKSYMA : Conseils et financement des économies d’énergie

MAKSYMA : Conseils et financement des économies d’énergie

MAKSYMA : Conseils et financement des économies d’énergie - MAKSYMA – AdobeStock

Préoccupation prioritaire des français face à l’inflation et à la montée des prix de l’énergie, le pouvoir d’achat, nouveau moteur de la rénovation énergétique des bâtiments ?

L’empilement des dispositifs de primes et subventions est parfois déconcertant. Maksyma conseille, accompagne et finance la rénovation énergétique par le biais du dispositif des CEE. Son objectif ? Simplifier et accélérer le recours à ces financements grâce à une organisation performante et un travail de pédagogie. Rencontre avec Emilie Debris, présidente de Maksyma.

Comment fonctionnent les CEE ?

Nous sommes l’intermédiaire entre les fournisseurs d’énergie qui financent la rénovation des bâtiments via les CEE et les clients, particuliers ou professionnels qui font rénover leurs bâtiments.

Notre premier rôle est de vérifier la conformité des dossiers de demandes de financement CEE aux nombreux critères et réglementations qui en conditionnent l’obtention.

Le ministère de la transition a établi une nomenclature de plus de 200 fiches travaux sur 6 domaines que sont le résidentiel, le tertiaire, l’agriculture, les transports, les réseaux ou l’industrie.

Une des forces de MAKSYMA est la compétence de ses équipes sur l’ensemble de ces secteurs. Maksyma devient l’interlocuteur unique des entreprises pour l’ensemble de leurs chantiers ce qui permet d’établir des liens de confiance et de proximité.

Mais vous avez voulu aller plus loin dans l'accompagnement des entreprises et artisans !

Absolument. Le montage des dossiers de financements CEE est complexe et chronophage. De nombreuses mentions sont obligatoires. Les allers-retours entre l'entreprise et son client, les dossiers rejetés, tout cela abîme la relation entre l’entreprise et l’Artisan et ses clients et peut les priver de financement auxquels ils auraient droit.

Nous proposons donc aux artisans et entreprises du bâtiment de rejoindre gratuitement notre réseau de partenaires.

Nous les accompagnons et les formons sur le montage de ces dossiers. Nous fournissons des trames de devis et factures, expliquons les pièces justificatives, préconisons les travaux éligibles…2 cm d’épaisseur d’écart sur un isolant suffisent pour faire rejeter un dossier !

Les résultats de cet accompagnement sont probants puisque 100 % des dossiers transmis sont acceptés et les entreprises partenaires économisent un temps précieux pour le consacrer à leur chantier et à leurs clients.

Nous souhaitons étendre ce réseau à 300 partenaires d’ici la fin 2023.

Quelles sont vos perspectives de développement ?

Nous sommes aujourd’hui solidement implantés dans la région sud avec une capacité d’intervenir sur tout le territoire national.

La rénovation énergétique dans le secteur résidentiel via les entreprises de travaux représente une part importante de notre activité.

Pour le tertiaire et l’industrie, nous sommes en capacité de monter directement les dossiers avec les clients bénéficiaires. Nous observons d’ailleurs une augmentation des projets de rénovation globale de bâtiments portée par les syndics de copropriété et les bailleurs sociaux, et un début d’augmentation aussi dans le tertiaire. Le bâtiment est traité dans son ensemble pour augmenter sa performance énergétique.

Certains travaux autrefois moins pratiqués, sont désormais bien connus comme le calorifugeage des tuyauteries. Hôpitaux, collèges, lycées ont largement réalisé des économies par cette isolation mais il reste encore une grosse partie d’isolation à effectuer.

Notre équipe de terrain rencontre les entreprises, les connaît. Des relations de partenariats forts se créent autour de la question fondamentale de la transition énergétique.

Notre rôle pédagogique est essentiel dans ce système d’aide puissant mais complexe.

Cet accompagnement au plus proche des entreprises permet d’éviter les situations imprévues ou difficiles, de rendre toujours plus autonomes les entreprises, de fluidifier les relations entre le client et les entreprises.

Nous souhaitons garantir aux bénéficiaires des travaux la réalisation de leurs travaux par des artisans qualifiés. Pour cela, nous étudions un modèle économique où nos artisans partenaires adhéreraient à un club d’artisans, normé grâce à une charte qualité, qui garantirait aussi la conformité des chantiers. L’idée est de travailler en collaboration avec les fédérations du bâtiment, faire adhérer toutes les parties prenantes en impliquant la profession.

Nos équipes sont très engagées dans cette mission d’accélération de la rénovation énergétique du bâti avec une forte attention à la qualité du service rendu aux entreprises.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec SCP. La rédaction de BFM Business n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec SCP