BFM Business

Les Douanes veulent soutenir les entreprises

Hélène Crocquevieille était l'invité de BFM Business ce lundi 23 septembre

Hélène Crocquevieille était l'invité de BFM Business ce lundi 23 septembre - -

Nicole Bricq, la ministre du Commerce extérieur, convie plusieurs centaines de chefs d'entreprise, ce lundi 23 septembre pour une journée de formation accélérée en règles douanières. Hélène Crocquevieille, directrice générale des Douanes, explique sur BFM Business ce lundi l'intérêt de cette journée.

On l'oublie peut-être, mais les services douaniers ne luttent pas seulement contre la drogue et la contrefaçon. Ils ont aussi un rôle d'accompagnement des sociétés qui exportent.

Aujourd'hui plus que jamais, le gouvernement veut aider les entreprises françaises à exporter plus. C'est le sens de l'invitation formulée par Nicole Bricq, la ministre du Commerce extérieur, qui accueille ce lundi 23 septembre une centaine de chefs d'entreprise.

Invitée sur BFM Business ce lundi 23 septembre, Hélène Crocquevieille, directrice générale des Douanes, explique que "la douane est là pour réguler les flux de marchandises. Pour cela, elle surveille mais elle conseille également".

Quatre minutes et 46 secondes. C'est le temps moyen de passage en douane d'une marchandise, qu'il s'agisse d'un conteneur ou d'un petit colis.

Les douanes françaises sont fières de ces chiffres: il faut dire que ce prenait trois fois plus de temps il y a quelques années. Et ce gain de temps, c'est aussi du gain d'argent pour une entreprise. Tout cela grâce à la dématérialisation.

Concrètement, tous les formulaires de la procédure Delta sont préalablement remplis, tout peut se faire 24h sur 24, plus besoin d'attendre les horaires d'ouverture de bureau, etc.

"Il doit y avoir un prise de conscience des acteurs économiques que l'ensemble des maillons soit parfaitement intégré. La douane est pas le seul maillon pour la compétitivité des entreprises, mais c'est l'un des maillons", précise Hélène Crocquevieille.

Faciliter la vie des entreprises

Surtout, les procédures vont plus vite lorsque les entreprises collaborent en amont avec les douanes. C'est tout un pan de leur travail moins connu.

Les douaniers veulent changer leur image de personnage au képi qui tape sur les doigts. Leur message aux entreprises, aujourd'hui, c'est "nous sommes là pour vous aider".

Car un douanier, c'est aussi quelqu'un qui est là pour faciliter la vie des chefs d'entreprise. Les services douaniers en démarchent des milliers chaque année pour leur proposer leurs offres de services. Ils étudient leurs activités, leurs flux de marchandises, les marchés potentiels, et peuvent leur proposer des solutions fiscales et comptables adéquates. Tout un ensemble d'astuces qui allègeront ensuite les contrôles à la douane.

"Nous avons même créé un label de confiance. Cela permet aux entreprises, qui nous ont prouvé qu'on pouvait avoir confiance en elles, de voir leurs procédures allégées", note Hélène Crocquevieille.

Isabelle Gollentz