BFM Business

Les délais de paiement restent la bête noire des PME

Les PME s'estiment toujours victimes des trop longs délais de paiement des donneurs d'ordre

Les PME s'estiment toujours victimes des trop longs délais de paiement des donneurs d'ordre - -

Le Médiateur national des relations interentreprises, Pierre Pelouzet, va recevoir, mercredi 25 septembre, une centaine de patrons pour évoquer les difficultés entre grands groupes et PME. Le point noir reste toujours les délais de paiement.

Deux tiers des entreprises règlent leur facture en retard, plus précisément au-delà du délai légal, fixé à 60 jours.

Il ne s'agit pas là d'une simple question de respect des règles, mais bien de la santé des entreprises. Les pertes de trésorerie sont énormes et l'impact est d'autant plus important que l'entreprise est petite.

En tout, la Banque de France estime que 13 milliards d'euros supplémentaires pourraient rentrer dans la trésorerie des PME si les délais étaient respectés.

Les responsables? Principalement les grands groupes. Effet, seuls 9% d'entre eux paient leurs factures dans les temps.

Défaillance d'entreprises

Une pratique quasi-institutionnelle, selon un chef d'entreprise qui explique: "un mot à changer sur la facture et ça leur fait gagner une semaine, et ce sont les PME qui trinquent..."

Si on ajoute à celà, les banques qui accordent de moins en moins de crédits et de découverts temporaires. Et l'on comprend que le taux de défaillance des entreprises risque d'exploser.

C'est la raison pour laquelle le Médiateur du crédit et des relations interentreprises organise, mercredi 25 septembre, une réunion avec les organisation représentatives des entreprises pour tenter de trouver des solutions pratiques et rapides. Une de plus ?

Isabelle Gollentz