BFM Business

L’enseigne Alinéa placée en redressement judiciaire

L'enseigne a déclaré son état de cessation de paiement auprès du Tribunal de commerce de Marseille.

L'enseigne a déclaré son état de cessation de paiement auprès du Tribunal de commerce de Marseille. - JEAN-FRANCOIS MONIER - AFP

Selon le journal La Provence, l’enseigne Alinéa, dont la situation financière s'est aggravée en raison de la crise liée au coronavirus, a été placée en redressement judiciaire.

L'enseigne française de décoration et d’ameublement Alinéa, qui compte une trentaine de magasins en France, a déclaré son état de cessation de paiement auprès du tribunal de commerce de Marseille qui a ouvert une procédure de redressement judiciaire, selon le journal La Provence.

Alinéa, qui appartient au groupe Mulliez, n’a pas réussi à surmonter les crises successives: celle des Gilets jaunes fin 2018 d’abord, puis celle des retraites en 2019, et enfin le confinement, conséquence de la pandémie, qui a entrainé la fermeture des magasins pendant près de deux mois.

Les mesures mises en place n'ont pas suffit à surmonter la crise: la marque avait misé depuis le 14 avril sur le développement du drive, et les achats en ligne. Mais selon La Provence, les magasins ne sont parvenus à sauver que 15% de leur chiffre d'affaires. Le président de l’entreprise, Alexis Mulliez, a ainsi décidé de se placer sous la protection du tribunal de commerce.

Selon le journal, les juges ont fixé au 6 mai la date de cessation de paiement et ouvert une procédure de redressement judiciaire. La période d'observation prendra fin le 13 novembre.

Alinéa a été lancée en 1989, à Avignon par quatre passionnés de décoration. L’enseigne compte aujourd’hui une trentaine de magasins et près de 2200 salariés, dont 250 à son siège d’Aubagne dans les Bouches-du-Rhône.

Sandrine Serais