BFM Business

Whirlpool Amiens sélectionne l'offre de reprise de Decayeux

Whirlpool a sélectionné son repreneur

Whirlpool a sélectionné son repreneur - FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

Nicolas Decayeux, l'entrepreneur picard qui a déposé l'offre de reprise, entend conserver 277 salariés sur 290.

Le groupe d'électroménager Whirlpool a annoncé ce jeudi avoir sélectionné l'offre de reprise déposée par l'entrepreneur picard Nicolas Decayeux, qui propose de conserver 277 salariés sur les 290 que compte l'usine d'Amiens.

Whirlpool et WN, le nom de la société de Nicolas Decayeux, "sont parvenus à un projet de cadre général de l'opération, comprenant notamment la structure financière et l'organisation de la reprise, qui va faire l'objet d'une présentation aux instances représentatives du personnel", a annoncé le groupe dans un communiqué.

"Un projet solide et sérieux"

Le projet de reprise, dont l'activité n'a pas encore été précisée, "devrait permettre la création de 277 emplois sur le site d'Amiens", selon le communiqué. Aucun détail financier n'a été mentionné. Sollicité par l'AFP, un porte-parole de Whirlpool France n'était pas en mesure d'en dire davantage.

L'offre de Nicolas Decayeux avait déjà reçu l'assentiment des élus du comité d'entreprise le mois dernier, ainsi que l'appui du président de la région des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, qui avait parlé d'un "projet solide et sérieux". Le groupe Decayeux est leader européen de la fabrication de boîtes aux lettres, mais son projet pour le site de Whirlpool Amiens concernerait une activité différente.

Cette usine de sèche-linges doit fermer en juin 2018, le groupe américain ayant décidé de délocaliser la production à Lodz, en Pologne, pour des raisons de rentabilité. Aux 290 salariés de l'usine s'ajoutent toutefois 250 intérimaires et une centaine de salariés du sous-traitant Prima (plastiques), installé sur le même site.

P.L avec AFP