BFM Business
Industries

Variants du Covid-19: Moderna aura "trois vaccins supplémentaires" à l’hiver 2022

Des flacons du vaccin Moderna contre le Covid-19, le 20 avril 2021 à Bridgeport, dans le Connecticut

Des flacons du vaccin Moderna contre le Covid-19, le 20 avril 2021 à Bridgeport, dans le Connecticut - Joseph Prezioso © 2019 AFP

Dans une interview accordée au Parisien, le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, explique que son laboratoire travaille également sur un vaccin "deux en un" capable de protéger à la fois contre la grippe et le Covid-19.

Moderna poursuit le développement de son vaccin à ARN messager. Dans un entretien au Parisien, le PDG du laboratoire pharmaceutique, Stéphane Bancel, explique que ses équipes mène actuellement "des essais cliniques sur trois autres vaccins" adaptés aux variants du Covid-19: "un spécifique au Delta, un autre contre le Beta, le variant sud-africain, et le dernier qui est une combinaison des deux dans un seul flacon".

En effet, "les scientifiques pensent que le plus probable, c’est que le Delta évolue en rajoutant des mutations de Beta" avec le risque "d’avoir un virus plus contagieux et plus mortel dans le futur", ajoute le dirigeant français.

Si le vaccin de rappel est pour l’instant le même que celui utilisé pour la première et la deuxième dose, "on aura trois vaccins supplémentaires" à l’hiver 2022 "et on choisira lequel on utilisera en fonction des souches qui circulent à ce moment-là", indique encore Stéphane Bancel.

Un vaccin "deux en un" contre la grippe et le Covid en préparation

D’après lui, "un rappel annuel sera nécessaire pour les plus de 50 ans et tous les deux trois ans pour les plus jeunes". C’est pourquoi Moderna travaille sur un autre vaccin "deux en un", capable de protéger à la fois contre la grippe et contre le Covid-19. Sa commercialisation est prévue à horizon 2023.

Reste que le patron du laboratoire américain s’attend à ce que la population retrouve "une vie complètement normale" à partir de l’été 2022 "si les gens font leur rappel". En revanche, "les non-vaccinés, eux, courront toujours un risque", prévient-il.

Au-delà du Covid-19, Moderna mise particulièrement sur la technique de l’ARN messager, l’entreprise ayant "développé à ce jour vingt-quatre programmes" basés sur cette technologique, "et treize d’entre eux sont des vaccins au stade clinique contre des virus tels que Zika, Epstein-Barr, la grippe, le chikungunya", tandis qu’un essai clinique concernant le sida devrait débuter "en décembre", assure Stéphane Bancel. Un autre essai jugé "très prometteur" a été mené contre "le cytomégalovirus, la plus grave des infections de la grossesse et la première cause de malformations chez les bébés à la naissance", conclut-il.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco