BFM Business

Total investit dans une unité de polyéthylène au Texas

Cette nouvelle unité basée à Bayport (Texas) a une capacité de 625.000 tonnes par an

Cette nouvelle unité basée à Bayport (Texas) a une capacité de 625.000 tonnes par an - Ronaldo Schemidt - AFP

Total a investi dans cette nouvelle unité avec deux partenaires: l'autrichien Borealis et le canadien Nova. Le groupe français en détient 50%.

Total et deux partenaires canadien et autrichien ont annoncé ce mardi avoir pris la décision d'investir dans la construction d'une nouvelle unité de polyéthylène sur le site de Bayport (Texas).

Cette nouvelle unité d'une capacité de 625.000 tonnes par an, fait partie des projets de la co-entreprise, créée début 2018 par Total, l'autrichien Borealis et le canadien Nova, pour développer des activités pétrochimiques, détaille un communiqué. Total détient 50% de cette co-entreprise, Borealis et Nova disposant des 50% restants.

Une capacité de 400.000 tonnes par an

L'unité, qui doit commencer à produire en 2021, viendra ainsi s'ajouter à une usine existante de polyéthylène à Bayport, d'une capacité de 400.000 tonnes par an, et à un vapocraqueur en chantier à Port Arthur, également au Texas.

"Ce projet est l'illustration de notre stratégie qui consiste à développer l'activité pétrochimique de nos grandes plateformes intégrées à partir de matières premières bon marché", a expliqué Bernard Pinatel, directeur général Raffinage-Chimie de Total, cité dans le communiqué.

Au total, le chantier du vapocraqueur, de la nouvelle unité de polyéthylène et des projets logistiques autour représentent un investissement d'environ 3 milliards de dollars pour les partenaires de l' entreprise, précise le groupe.

P.S. avec AFP