BFM Business

Saint-Gobain réfléchit à différentes options pour Lapeyre, répète Chalendar

Après avoir fait état de la cession de K par K le mois dernier, le leader mondial des matériaux de construction cèdera-t-il sa filiale Lapeyre, spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de menuiseries? Pour le PDG de Saint-Gobain, invité ce mercredi dans Good Morning Business, diverses options sont possibles.

Il y a un an, le géant tricolore spécialisé dans les matériaux de construction lançait un vaste plan de transformation baptisé "Transform & grow" pour lui permettre d'accroître sa rentabilité. Entre temps, le groupe a pris le parti de se délester d'un certain nombre de filiales pour, "tirer pleinement parti des nouvelles opportunités de son programme de transformation digitale, d'avoir un processus de décision simplifié et de renforcer sa compétitivité". Les ruleurs se multipliaient quant à la volonté de Saint-Gobain de se séparer cette fois de sa filiale Lapeyre. "On continue à mettre en oeuvre le plan de redressement et on réfléchit à différentes options possibles", précise le dirigeant, démentant qu'une cession ait été actée.

Cure minceur

Invité à l'antenne de BFM Business, Pierre-André de Chalendar, le patron de Saint-Gobain, rappelle que "Lapeyre c'est une entreprise qui a une très belle marque, qui a connu des difficultés mais qui est en train de se redresser. Et on réfléchit à des manières d'accélérer le redressement", concède-t-il.

Et de souligner: "On n'a pas annoncé la cession, on a annoncé qu'on réfléchissait à différentes options. On continue à mettre en œuvre le plan de redressement". L'avenir de Lapeyre qui se révèle en perte de vitesse depuis des années, notamment parce que son image s'est, au fil des ans, brouillée à force de cibler à la fois les artisans et les particuliers, ne donc pas encore pleinement déterminé.

JCH