BFM Business

Restructuration en vue chez Schneider

Schneider Eletric va réoganiser sa production afin de fabriquer à l'avenir en France uniquement les produits à forte valeur ajoutée

Schneider Eletric va réoganiser sa production afin de fabriquer à l'avenir en France uniquement les produits à forte valeur ajoutée - -

Confronté à une baisse structurelle de la demande en Europe et une forte concurrence, le fabricant de matériel électrique a annoncé, ce 18 juin, la réorganisation de la production de ses usines françaises. Moins de 200 postes seraient concernés.

Produire moins en France mais mieux, c'est en résumé la logique de la réorganisation en cours chez Schneider. Le fabricant de matériel électrique a annoncé, ce 18 juin, la réorganisation de ses activités en France ainsi que l'ouverture de négociations en vue d'un plan social le 24 juin. Celui-ci pourrait déboucher sur "moins de 200 suppressions de postes".

Confronté à une baisse structurelle de la demande en Europe et une forte concurrence, Schneider veut améliorer sa compétitivité. L'entreprise envisage de fabriquer à l'avenir en France uniquement les produits à forte valeur ajoutée. Les autres devraient être délocalisés dans des pays à faibles coûts.

Avec cette réorganisation la direction de Schneider en est certain, elle sera de nouveau compétitive face à des concurrents de plus en plus agressifs commercialement.

Six usines concernées en France

Mais outre de nombreux concurrents, Schneider est selon les syndicats confronté à un problème beaucoup plus inquiétant. Selon Force Ouvrière, cette restructuration doit permettre à Schneider de compenser sa faiblesse structurelle due à un euro fort. Le fabricant de matériel électrique a vu son chiffre d'affaires reculer de 6,3% en Europe de l'Ouest en 2013, contre une baisse de 0,8% en Asie et de 2,3% en Amérique du Nord.

Les perspectives attendues pour 2014 ne sont pas non plus très bonnes avec une baisse des volumes de production en France de 1,9% contre une hausse de 1,7% pour l'ensemble du groupe.

Au total six usines de Schneider en France seront concernées. La direction de Schneider espère pouvoir finaliser la mise en place de cette restructuration d'ici à 2016.

Mathieu Sévin avec BFMbusiness.com