BFM Business

Montebourg veut redynamiser l'industrie française

Arnaud Montebourg va présenter 34 projets futuristes devant un parterre de 500 entrepreneurs, jeudi 12 septembre.

Arnaud Montebourg va présenter 34 projets futuristes devant un parterre de 500 entrepreneurs, jeudi 12 septembre. - -

Avec François Hollande, le ministre du Redressement productif va présenter, jeudi 12 septembre, 34 "plans industriels". L'état, qui va contribuer à 3,5 milliards, espère un retour sur investissement de 10.

Le concept du made in France s’emploie également et surtout au futur. C’est le message que délivreront François Hollande et Arnaud Montebourg, jeudi 12 septembre.

Le chef de l’Etat et le ministre du Redressement productif vont en effet dévoiler, devant quelque 500 entrepreneurs réunis à l’Elysée, les 34 plans industriels élaborés par le second cité.

Autant de projets sur lesquels l’Etat collaborera avec les entreprises, afin de dessiner la "Nouvelle France industrielle". Via cette initiative, les pouvoirs publics marquent leur volonté de revenir sur le devant de la scène, pour reconquérir les parts de marché perdues dans l’industrie. Chaque plan sera d’ailleurs piloté par un industriel, voire un pôle compétitivité.

Objectif: 480.000 emplois sur 10 ans

Le rôle de l'Etat, lui, devrait plus relever de l’accompagnateur plutôt que du débiteur. Même si 3,5 milliards d’euros vont être débloqués, sur les 12 milliards que compte le Programme d’investissement d’avenir. Ainsi l'essentiel de ces 34 plans "sera financé par l'investissement privé", a précisé à Europe 1 Arnaud Montebourg, ce jeudi matin.

"Pour 1 euro d'argent public prêté, pas subventionné mais prêté, nous espérons en recueillir dix fois plus", a-t-il ajouté.

Pour le reste, l’Etat mettra à disposition tous les moyens logistiques et administratifs nécessaires à la bonne marche de ces projets.

Ceux-ci sont, pour certains, déjà en route, à l’image du véhicule consommant deux litres au 100, de la robotique, ou du TGV du futur. D’autres paraissent plus flous, comme les "énergies renouvelables", ou "l’industrie du bois". Reste que le gouvernement semble enthousiaste à l’idée de lancer ces projets. Le jeu en vaut peut-être la chandelle:l’objectif est de créer ou de maintenir près de 475.000 emplois sur 10 ans, avec "45 milliards d'euros de valeur ajoutée".

Le titre de l'encadré ici

|||Les 34 plans industriels d'Arnaud Montebourg

Sauf surprise, voici les 34 plans que devrait présenter le ministre du Redressement productif, ce jeudi 12 septembre.

- Cybersécurité
- Big data
- Objets connectés
- Cloud computing
- E-éducation
- Réalité augmentée
- Logiciels et systèmes embarqués
- Services sans contact
- Hôpital numérique
- TGV du futur
- Autonomie et puissance des batteries
- Avion électrique et nouvelle génération d’aéronefs
- Nanoélectronique
- Robotique
- Supercalculateurs
- Innovation dans l’agroalimentaire
- Souveraineté des télécoms
- Industrie du bois
- Véhicule deux litres aux 100 km pour tous
- Véhicule à pilotage automatique
- Bornes électriques de recharge
- Recyclage et matériaux verts
- Rénovation thermique des bâtiments
- Chimie verte et biocarburants
- Satellite à propulsion électrique
- Dirigeable pour les charges lourdes
- Navire écologique
- Énergies renouvelables
- Réseaux électriques intelligents
- Qualité de l’eau et gestion de la rareté
- Biotechnologies médicales
- Dispositifs médicaux innovants
- Souveraineté des télécoms
- Textiles techniques et intelligents
- Usine du futur

Yann Duvert