BFM Business

Les pétroliers américains piégés par les huiles de schiste

L'exploitation du pétrole de schiste a changé la donne pour les opérateurs américains qui se sont retrouvés avec des stocks colossaux

L'exploitation du pétrole de schiste a changé la donne pour les opérateurs américains qui se sont retrouvés avec des stocks colossaux - -

Depuis quelques jours, les cours du Brent de la mer du nord et du WTI américain sont très proches. La valeur du brut américain est en nette hausse en raison de la modernisation des infrastructures américaines.

Depuis quelques jours les cours du baril de Brent de la Mer du Nord et du West Texas Intermediate américain sont au coude à coude, à environ 108 dollars pour le Brent et 106 dollars pour le WTI. Un écart si faible, alors qu'on a connu un différentiel atteignant les 25 dollars entre les deux barils, est exceptionnel.

D'ordinaire, le WTI coûte plus cher que le Brent car il est plus léger, donc plus facile à raffiner. La convergence entre les deux s'explique principalement par les effets des investissements pour moderniser les infrastructures américaines. Les pipelines, puits et autres oléoducs, débordés par les surplus de production générés par l'exploitation du pétrole de schiste, sont en effet en pleine "opération désengorgement".

Des stocks massifs, qui ont fait baisser les cours

Les opérateurs pétroliers américains se sont fait piéger pas l'essor des huiles de schiste. Depuis quatre ans, la production de brut non-conventionnel explose. Mais faute d'oléoducs de capacité suffisante et de raffineries suffisamment puissantes, les opérateurs se voient obligés de constituer des stocks massifs.

C'est notamment le cas dans le terminal pétrolier de Cushing, surnommé " le carrefour des pipelines du monde". Au cœur de l'Oklahoma, la localité abrite entre 5 et 10% des réserves totales américaines.

Alors depuis deux-trois ans les opérateurs pétroliers augmentent la taille et le nombre de tuyaux, construisent des raffineries toujours plus grandes. BP, par exemple, vient d'en inaugurer une d'une capacité de 250.000 barils par jour.

Jean-Baptiste Huet et BFMbusiness.com