BFM Business

Les commandes de Rafale explosent les compteurs

Les commandes s'accélèrent pour le Rafale, qui ne comptait jusqu'à fin 2014 que l'armée française comme cliente.

Les commandes s'accélèrent pour le Rafale, qui ne comptait jusqu'à fin 2014 que l'armée française comme cliente. - Jean-Luc Brunet - ECPAD - AFP

L'inde devrait non seulement signer le contrat pour 36 exemplaires de l'avion de combat de Dassault mais elle pourrait y ajouter une option supplémentaire. Par ailleurs, deux autres pays devraient passer commande début 2016.

Pour l'avion de combat de Dassault, les vents sont désormais très porteurs. Contrairement à ce qu'on pouvait redouter à la mi-avril, le contrat de livraison de 36 Rafale à l'Inde devrait bien être signé. Mieux, selon Reuters, il serait assorti d'une option permettant à l'armée indienne de revoir ses ambitions à la hausse.

Autre bonne nouvelle pour Dassault: deux autres nouveaux clients pourraient passer commande d'ici début 2016. "Les discussions les plus avancées sont avec la Malaisie et les Emirats Arabes Unis" a assuré une source de haut niveau à Reuters. De quoi ajouter au total 76 exemplaires. Un exploit pour un avion qui, l'an passé encore, ne comptait encore qu'un seul client: l'armée française

L'Egypte est devenue en février 2015 le premier client étranger du Rafale, quinze ans après son entrée en service dans l'armée française. Le Caire a en effet commandé 24 appareils, dont certains voleront le 6 août prochain à l'occasion de la journée d'inauguration de l'élargissement du Canal de Suez.

36 Rafale au lieu de 126

Ce premier contrat a semblé débloquer les autres dossiers puisque les annonces de signatures se sont ensuite multipliées. En particulier le Qatar, qui a acheté 24 chasseurs français début avril. De quoi assurer 7 années de travail à l'usine de Mérignac, qui assemble ces bijoux de technologie.

Concernant l'Inde, les officiels français et indiens ont annoncé une commande de 36 appareils, mais le contrat formel n'a pas encore été signé. Depuis 2012 et l'issue positive d'un appel d'offres pour Dassault, des négociations exclusives se tenaient entre les deux pays. Elles portaient à l'origine sur 126 Rafale destinés à moderniser au plus vite l'armée indienne, dont 108 devait être produits dans le pays. 

N.G. avec Reuters