BFM Business

La RATP gagne le contrat de 2 milliards d'euros du métro de Ryad en Arabie Saoudite

La RATP, associée à son partenaire saoudien Saptco, a remporté le contrat d'exploitation et de maintenance sur 12 ans de deux lignes de métro en construction à Riyad. Un contrat estimé à 2 milliards d'euros sur la période.

C'est un joli succès pour le savoir-faire à l'export de la RATP. L'entreprise publique française est parvenue à décrocher le marché du métro de la capitale d’Arabie saoudite. "L'Arabie saoudite est un marché clé pour le secteur dans la région et le métro de Riyad est un projet de transport public unique et emblématique au Moyen-Orient" a souligné Catherine Guillouard, PDG de la RATP.

Le contrat décroché par RATP Dev, filiale de la RATP, et son allié saoudien Capco, porte sur deux lignes du réseau qui en comprend six (176 km et 85 stations). Son ouverture est attendue à partir de fin 2019. Le montant total du contrat est estimé à environ 2 milliards d'euros sur douze ans. L'obtention contrat était très attendu par le groupe français, en plein développement à l'étranger, grâce à sa filiale RATP Dev, qui assure l'exploitation et la maintenance de réseaux de transport urbains et interurbains dans quatorze pays

Camco, la coentreprise des deux groupes, sera chargé de "l'exploitation, la sécurité, l'assistance aux voyageurs, la gestion des installations et la maintenance des espaces (stations, parkings de proximité", précise le groupe. Le périmètre du contrat comprend aussi la maintenance du système de métro, comme les rames, la signalisation, les télécommunications.

Deux lignes de métro longues de 39 km et 25 km

La première ligne de métro -ligne Bleue- est située sur l'axe Al-Olaya-Al-Batha, d'une longueur de 39 km, et desservira 25 stations. La deuxième ligne -ligne Rouge- longe la route King Abdullah sur 25 km et desservira 15 stations. Le contrat prévoit de réserver un objectif minimum de 45% des postes pour les Saoudiens ainsi qu'un minimum de 55% de contribution par des fournisseurs et prestataires locaux, selon le communiqué.

En novembre 2014, la RATP avait réalisé une première percée en Arabie saoudite en remportant un contrat avec son partenaire local pour construire le réseau de bus municipal, et en assurer la maintenance et l'exploitation pendant dix ans. L'Arabie saoudite, où la voiture est le moyen roi de déplacement, a entrepris de développer les transports publics dans ses grandes villes et en particulier à Riyad.

F.Bergé avec AFP