BFM Eco

La crise du Boeing 737 MAX oblige Ryanair à revoir ses ambitions à la baisse

Ryanair

Ryanair - PAU BARRENA / AFP

Face aux retards de livraison de 737 MAX, la compagnie irlandaise s'attend à revoir ses prévisions de croissances à la baisse et envisage de fermer temporairement des bases et de proposer à ses pilotes des congés sans solde.

Toujours cloué au sol, le Boeing 737 MAX oblige les compagnies aériennes à s’adapter. Touchée par les retards de livraison de l'appareil, Ryanair craint de voir ses plans de croissances sérieusement affectés en 2020 et envisage de prendre des dispositions en conséquence pour ajuster son activité. Car les retards de livraisons réduiront sa flotte hivernale et pourront avoir un impact l’été prochain, rapporte le quotidien spécialisé Déplacements pros.

Dans une lettre adressée aux pilotes, le directeur d’exploitation de la compagnie Peter Bellew estime que Ryanair fait face à des "défis majeurs". Il a notamment indiqué que des bases pourraient être temporairement fermées et que les pilotes pourraient se voir proposer des congés sans solde.

50 Boeing 737 MAX censés être livrés

"Boeing nous a dit qu’ils prévoyaient une remise en service d’ici fin septembre", a déclaré le PDG de Ryanair Michael O’Leary lors d’un interview en marge d’une réunion de l’ association professionnelle Airlines for Europe. Mais lui pense que le 737 MAX "volera d’ici la fin de l’année".

"Je ne suis pas sûr qu’il revolera à la fin du mois de septembre, mais je suis réconforté par le fait qu’il semble maintenant que les régulateurs américains, européens, brésiliens et canadiens travaillent ensemble", a-t-il ajouté.

Reste que si ce scénario se confirmait, les livraisons prendront du temps. Et pour cause, Ryanair devait recevoir 50 Boeing 737 MAX au cours des derniers mois et durant le premier trimestre 2020.

Paul Louis