BFM Business

Dubaï AirShow: Airbus fait un carton, Boeing reprend espoir

la compagnie de Dubaï, Emirates, la plus importante du Moyen-Orient, a annoncé une commande ferme de 16 milliards de dollars (14,4 milliards d'euros) pour l'achat de 50 Airbus A350-900.

la compagnie de Dubaï, Emirates, la plus importante du Moyen-Orient, a annoncé une commande ferme de 16 milliards de dollars (14,4 milliards d'euros) pour l'achat de 50 Airbus A350-900. - Karim Sahib - AFP

L'avionneur européen Airbus a signé deux contrats majeurs totalisant 30 milliards de dollars (27 milliards d'euros) au Dubai Airshow, où son concurrent américain Boeing a vendu, pour environ 7 milliards, une soixantaine de 737 MAX dont la flotte est clouée au sol depuis mars.

Ce mardi, sur le Dubai AirShow, le salon aéronautique, le bras de fer entre Boeing et Airbus tourne incontestablement à l'avantage de l'avionneur européen. Le groupe américain annonce des commandes de 737 MX, dont la flotte est clouée au sol depuis mars. Une vente ferme de 20 appareils 737 MX a été conclue avec une compagnie aérienne dont le nom n'a pas été dévoilé.

Ce contrat s'ajoute aux dix 737 MAX signés par la compagnie turque SunExpress. Reste à confirmer trente 737 Max pour la compagnie low cost kazakh d'Air Astana, FlyArystan. Une lettre d'intention a été signée, a indiqué Boeing. L'ensemble de ces contrats est évalué à un peu plus de 7 milliards de dollars. 

Pendant ce temps, les choses vont bon train chez Airbus qui additionne les contrats pour atteindre un montant d'environ 30 milliards de dollars. L'avionneur européen a signé deux contrats majeurs totalisant 30 milliards de dollars (27 milliards d'euros).

Un message positif pour Boeing

La compagnie de Dubaï, Emirates, la plus importante du Moyen-Orient, a annoncé une commande ferme de 16 milliards de dollars (14,4 milliards d'euros) pour l'achat de 50 Airbus A350-900, les modèles gros-porteurs pouvant transporter 314 passagers. Selon Emirates, ce contrat remplace une commande faite en février de 40 A330-900 et 30 A350-900.

Appartenant et basée à Charjah, un des sept émirats qui composent les Emirats arabes unis, la compagnie aérienne à bas coût Air Arabia a signé pour sa part un contrat d'achat de 120 Airbus A320 pour un montant de 14 milliards de dollars (12,6 milliards d'euros). Dans un communiqué, Airbus a précisé qu'Air Arabia avait signé "une commande ferme de 120 avions Airbus comprenant 73 A320neo, 27 A321neo et 20 A321XLR".

Malgré tout, pour Boeing, ces commandes sont plutôt une bonne nouvelle. Après l'annonce du contrat avec la compagnie turque, l'analyste Dominic Perry, de la publication spécialisée Flyglobal, rappelait que malgré le faible nombre d'avions commandés, "c'était très important pour Boeing de recevoir une autre marque de soutien public pour le MAX". Le spécialiste fait allusion à la commande signée en juin par IAG (British Airways, Iberia, Vueling, Aer Lingus). Elle porte sur 200 737 MX, pour 24 milliards de dollars (prix catalogue).

Pascal Samama avec AFP