BFM Business

Christel Bories (Eramet): "On est en train de passer de l’ère du pétrole à l’ère des métaux"

"On estime que sur des métaux comme le cuivre, on va plus en extraire dans les trente prochaines années que ce qu’on a extraie depuis le début de l’humanité", a indiqué sur BFM Business la PDG d'Eramet, Christel Bories.

La tendance mondiale à l’électrification, en particulier dans le secteur automobile, va chambouler les besoins. La demande de métaux pour produire les batteries des véhicules par exemple "va exploser" d’ici à 2030, a indiqué sur BFM Business Christel Bories, PDG d’Eramet.

"On estime que sur des métaux comme le cuivre, on va plus extraire dans les trente prochaines années que ce qu’on a extraie depuis le début de l’humanité. Ce sont des besoins considérables. On est en train de passer de l’ère du pétrole à l’ère des métaux", a-t-elle ajouté.

"Répondre à la promesse écologique"

Dans ces conditions, "on s’attend à avoir un prix des métaux qui va être soutenu pour répondre à la promesse écologique et financer tous les investissements qu’il va falloir faire", a souligné Christel Bories.

Et pour cause, satisfaire l’explosion de la demande "réclame beaucoup d’investissement" et "il faudra le faire de façon durable (…) parce que si on commence à extraire ces métaux en émettant beaucoup de CO2, en ne faisant ni attention à l’environnement, ni à la biodiversité, ni au bien-être des communautés, on n’a pas répondu à la promesse écologique", a-t-elle martelé.

D’ailleurs "tout le monde ne le fait pas", a regretté la PDG d’Eramet, estimant que "c’est aussi l’enjeu de l’Europe de mettre des règlementations à l’entrée de son marché, de bâtir des certifications de traçabilité des métaux pour éviter d’avoir un dumping social et environnemental à l’entrée de ses frontières".
https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco