BFM Business

Airbus Helicopters signe un gros contrat en Corée du Sud 

Airbus Helicopters s'apprête à signer un gros contrat en Corée, pourtant partenaire privilégié des industriels américains.

Airbus Helicopters s'apprête à signer un gros contrat en Corée, pourtant partenaire privilégié des industriels américains. - -

La filiale de l'avionneur qui conçoit des hélicoptères militaires et civils a signé ce lundi un contrat de 1,5 milliard de dollars avec Séoul.

Airbus Helicopters a signer ce lundi en Corée du Sud un important contrat portant sur quelque 300 hélicoptères civils et militaires d'une valeur de 1,5 milliard ce 15 mars. Pour cet appel d'offres lancé l'an passé, la filiale de l'avionneur européen, anciennement appelé Eurocopter, était en compétition avec le groupe italo-britannique AgustaWestland.

"Le contrat porte sur le développement et la fabrication de quelque 300 hélicoptères, dont une centaine d'appareils civils", ont indiqué ces sources. "La fabrication de ces appareils se fera avec un partenaire local", ont-elles ajouté, confirmant des informations parues dans la presse évoquant un accord avec Korea Aerospace Industries (KAI).

Un marché sud-coréen stratégique

Le groupe européen consolide ainsi sa présence sur le marché sud-coréen jugé stratégique en raison d'une importante flotte d'hélicoptères militaires vieillissante. Selon Les Echos, KAI s'est vu confier par le ministère de l'Industrie sud-coréen la mission de développer un nouveau modèle d'hélicoptère civil qui servirait notamment au sauvetage de personne, à la surveillance des côtes et au transport de businessman.

Le groupe coréen était en outre mandaté pour créer de nouveaux modèles d'hélicos militaires cette fois, pour succéder à deux vieux modèles: le MD500 de MD Helicopters, et le AH-1S Cobra de Bell. Deux modèles qu'utilise encore l'armée sud-coréenne. Pour toutes ces commandes, KAI a choisi de s'allier avec Airbus, le leader mondial des hélicoptères civils. Un marché d'autant plus difficile à gagner que les industriels européens connaissent la proximité entre Séoul et Washington, qui leur laisse généralement peu de chance.

Airbus Helicopters avait déjà remporté en 2005 un contrat dans ce pays portant alors sur des hélicoptères de transport militaire, déjà en partenariat avec KAI. Il portait sur le développement d'un modèle pour remplacer son Dauphin vieillissant. Une collaboration qui a donné naissance au H160, présenté début mars par Airbus, et dont la commercialisation commencera en 2016. 

N.G. avec AFP