BFM Business

Air Liquide a bien décalé l'acquisition d'Airgas

-

- - Eric Piermont - AFP

Air Liquide a préféré attendre. Le PDG, Benoît Potier, a reconnu mercredi avoir décalé de 48 heures l'acquisition de la société américaine Airgas, la plus importante de l'histoire du groupe français, en raison des attentats de Paris du vendredi 13 novembre. "Nous étions dans la phase finale des négociations à Paris" quand les attentats se sont produits, a confié le PDG du producteur de gaz industriels lors d'une interview sur la radio BFM Business.

"Nous avons suivi tous ces événements avec effroi et j'ai demandé à ce que nous reportions pendant les trois jours de deuil l'ensemble des signatures", a ajouté Benoit Potier, dont le groupe a annoncé l'acquisition d'Airgas mardi 17 novembre au soir pour 13,4 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros). "Nous aurions pu boucler plus tôt, mais nous avons en fait, par décence, décalé de 48 heures notre signature et notre annonce", a ajouté le PDG, dont le groupe, grâce à cette acquisition, retrouvera la place de numéro un mondial des producteurs de gaz industriels.

D. L.