BFM Business

Gilets jaunes : 4 600 sociétés impactées selon Bercy

-

- - LOIC VENANCE / AFP

Près de 4 600 sociétés de commerce ou d'artisanat ont demandé l'aide du gouvernement. Conséquence du mouvement des « gilets jaunes » qui a sérieusement impacté leur activité.

Plus de deux mois maintenant que le mouvement des «gilets jaunes» a débuté. Un mouvement qui impacte l'activité économique française, avec des conséquences très variables selon les secteurs. Bercy fait un nouvel état des lieux.

Les secrétaires d'Etat rattachés au ministère de l'Economie, Agnès Pannier-Runacher et Olivier Dussopt, ont reçu les représentants d'associations de commerçants de Bordeaux, Dijon, Saint-Etienne, Nantes, Rennes et Toulouse pour étudier l'impact économique de cette mobilisation.

«Au 24 janvier, 4.577 entreprises ont demandé à bénéficier du dispositif d'activité partielle auprès des services du ministère du Travail, ce qui représente 66.000 salariés pour 36 millions d'euros de soutien», ont ainsi annoncé les secrétaires d'Etat dans un communiqué commun.

En clair, ces sociétés demandent à bénéficier de mesures d'étalement des échéances sociales et fiscales mises en place. Leurs crédits d'impôts seront remboursés «dans les meilleurs délais possibles», promet le gouvernement, qui évoque aussi le rôle de réseau des comités des chefs des services financiers (CCSF) pour apporter des solutions «au cas par cas».

Le commerce, secteur le plus touché

Les entreprises concernées sont essentiellement des PME. 92% des demandes émanent d'entreprises de moins de 50 salariés et 98% d'entreprises de moins de 250 salariés. En tête des secteurs les plus touchés: le commerce avec 35% des demandes. Arrive ensuite le secteur de la construction, 14%, puis les métiers de l'hôtellerie, de la restauration et des cafés, 11%, l'industrie manufacturière intervenant en quatrième position avec 9,5% des demandes.

Les commerçants de la Fédération nationale de l'habillement, qui regroupe le commerce indépendant, ont constaté une chute de 20% de leur chiffre d'affaires entre le 17 novembre, date de lancement officiel du mouvement des «gilets jaunes», et le 24 décembre par rapport à la même période de 2017.

Le tourisme n'est pas épargné. Atout France, l'agence de promotion du tourisme hexagonal à l'étranger, a fait état d'une baisse comprise entre 5% et 10% des arrivées aériennes internationales à Paris en décembre, les images des violentes manifestations ayant clairement découragé les touristes. Mais les données semblent optimistes pour les prochains mois: les arrivées aériennes internationales réservées sont en recul de 5% en ce début d'année, mais repartent à la hausse à partir du mois de mars, selon le Quai d'Orsay.

Une bonne nouvelle pour le secteur de l'hébergement et de la restauration, où l'activité a baissé de 13% en décembre par rapport à la même période en 2017.

Sandrine Serais