BFM Business

Un mois de janvier stratégique pour Total

Total met fin au brûlage du gaz sur le champ d’Ofon, situé au large des côtes du Nigeria.

Total met fin au brûlage du gaz sur le champ d’Ofon, situé au large des côtes du Nigeria. - Total met fin au brûlage du gaz sur le champ d’Ofon, situé au large des côtes du Nigeria.

Total poursuit concrètement son engagement pour une énergie meilleure. A retenir pour ce mois de janvier : une prise de participation dans la société Stem et l'arrêt du brûlage sur le champ d'Ofon, conformément à l'initiative du Groupe auprès de la Banque Mondiale.

Total Energy Ventures, la société de capital développement du groupe Total, a pris une participation dans la société Stem, spécialisée dans les solutions de gestion des consommations énergétiques. Il s’agit du 21ème investissement de Total Energy Ventures depuis sa création en 2008, le 5ème dans le domaine des smart grids et du stockage d’énergie.

Fondée en 2009 en Californie, Stem propose à ses clients – petits industriels ou acteurs du tertiaire - de réduire leur facture énergétique grâce à un système combinant une application logicielle de gestion de leur consommation et une batterie d’appoint. L’énergie stockée dans la batterie peut provenir du réseau ou de panneaux photovoltaïques.

Ce système aboutit à des économies directes sur la facture des clients, déleste en partie les infrastructures réseaux aux heures de pointe, et facilite l’adoption de solutions de production d’énergie renouvelable décentralisée.

Lire la suite: 

http://www.total.com/fr/medias/actualite/communiques/total-energy-ventures-entre-au-capital-de-stem

Total met fin au brûlage sur le champ d’Ofon

Total met fin au brûlage du gaz sur le champ d’Ofon, situé sur le bloc OML (Oil Mining Lease) 102, au large des côtes du Nigeria. Le gaz associé à la production de pétrole est désormais comprimé et exporté à terre vers l'usine Nigeria LNG.

"L’arrêt du brûlage sur le champ d’Ofon démontre notre engagement à mettre en valeur les ressources pétrolières et gazières sur nos centres de production au Nigeria. L’exécution de cette étape clé de la phase 2 du projet Ofon a fortement mobilisé les ressources locales, a déclaré Guy Maurice, directeur Afrique au sein de la branche Exploration & Production. L’arrêt du brûlage sur Ofon participera de façon significative à l’atteinte des objectifs environnementaux de Total en réduisant de 10% le volume de gaz brûlé par les activités Exploration & Production du Groupe. C'est une illustration de l'engagement de Total dans le partenariat Global Gas Flaring Reduction soutenu par la Banque Mondiale".

Le champ d'Ofon est situé à 65 kilomètres des côtes nigérianes, par 40 mètres de profondeur. La production du champ a démarré en 1997 et atteint aujourd'hui environ 25 000 barils équivalents pétrole par jour (bep/j). Cette étape importante d’arrêt du brûlage de gaz va permettre d’augmenter progressivement la production vers l’objectif de capacité de 90 000.

En partenariat avec Total