BFM Business

Recyclage de déchets électroniques: la France bonne élève en Europe

666.000 tonnes de déchets électroniques ont été collectés en France en 2016. (image d'illustration)

666.000 tonnes de déchets électroniques ont été collectés en France en 2016. (image d'illustration) - Damien Mayer - AFP

Selon l'organisme Éco-systèmes, qui capte 80% de la collecte des déchets électroniques en France, la barre des 10 kilogrammes de déchets récoltés par habitant a été franchie en 2016.

La collecte des vieux appareils électriques et électroniques visant à être réutilisés, recyclés ou employés pour produire de l’énergie continue à croître en France indique Éco-systèmes dans son bilan annuel. Créée en 2006, cette structure indique avoir traité 517.000 tonnes en 2016 sur les 666.000 tonnes collectées. 

"Nous sommes passés de 9 à 10 kilogrammes par an et par habitant entre 2015 et 2016, ce qui place la France en tête des grands pays européens", mais derrière la Suisse et les pays scandinaves qui avaient mis en place des filières plus tôt indique Christian Braibant, le directeur général de l’organisme de collecte. Les appareils concernés sont le petit et gros électroménager (frigo, machine à laver, four, cafetière, sèche-linge, grille-pain…), les jouets électriques et l’électronique (ordinateur, tablette, TV, appareil photo, etc.) 

"Il y a encore beaucoup de travail à faire"

"Nous sommes conscients qu’il y a encore beaucoup de travail à faire mais nous sommes néanmoins satisfaits d’avoir une collecte qui combine des volumes importants et une qualité de traitement, grâce à la mise en place de normes pour le traitement de ces déchets" précise Christian Braibant. En volume, cela représente 660.000 tonnes collectées en 2016 dont 517.000 par Éco-systèmes.

La collecte se fait pas différents canaux: les déchetteries récupèrent plus de la moitié du tonnage et les distributeurs (enseignes de grande distribution, magasins spécialisés …) environ un cinquième. Le reste des déchets transite via les acteurs de l’économie sociale et solidaire (Emmaüs, Envie …) ou par des récupérateurs professionnels (environ 15%).

C’est ce dernier segment qui a le plus augmenté ces deux dernières années grâce à des partenariats conclus avec des professionnels (installateurs de cuisine, de chauffage, de climatiseur…) qui s’engagent à confier les appareils repris à leurs clients à des prestataires spécialisés pour la dépollution (gaz des frigos par exemple) et le recyclage. "Nous avons désormais 380 contrats de partenariat" précise Christian Braibant, en rappelant qu'il n'y en avait aucun il y a dix ans. 

Quel est l'objet le plus stocké et inutilisé ?

Pour orienter ses futures actions, Éco-systèmes a cherché à mieux connaître les appareils gardés par les Français et pourtant plus utilisés.

Selon l'enquête menée pour le compte de l'organisme, il ressort qu'en fonction de la taille de leur habitation les Français ont chez eux entre 73 et 118 objets électriques et électriques et entre 5 et 11 objets inutilisés ou qui ne fonctionnent plus. L'objet le plus fréquemment stocké mais plus utilisé par ses propriétaires est l'appareil photo, suivi du téléphone portable.

A.M. avec AFP