BFM Business

Quand Ségolène Royal devient l'égérie d'une publicité pour Leclerc

L'enseigne Leclerc utilise une photo de la ministre prise en 1996 pour communiquer sur l'interdiction de la distribution des sacs plastiques. (image d'illustration)

L'enseigne Leclerc utilise une photo de la ministre prise en 1996 pour communiquer sur l'interdiction de la distribution des sacs plastiques. (image d'illustration) - Ministère de l'Écologie, du Développement Durable et de l'Énergie - Domaine Public

La ministre de l'Écologie a "eu la surprise" de découvrir mercredi 29 juin dans la presse une campagne de publicité orchestrée par les magasins Leclerc. L'enseigne y détourne son image pour vanter la fin de la distribution des sacs plastiques aux caisses.

Ségolène Royal semble apprécier "l'humour" des magasins Leclerc. Alors que les sacs plastiques non-réutilisables vont disparaître des caisses des magasins et des étals des marchés le 1er juillet, l'enseigne de grande distribution a choisi d'utiliser l'image de la ministre de l'Écologie pour rappeler qu'elle n'en distribue plus... depuis 1996.

Le site du quotidien 20 minutes rapporte qu'en marge d'une réunion précisant les modalités d'application du décret interdisant la distribution des sacs plastiques, l'égérie de cette campagne publicitaire, Ségolène Royal a commenté cette initiative: 

"J'ai eu la surprise de découvrir que j'étais dans tous les journaux ce matin. Mais si c'est pour la bonne cause, je veux bien être instrumentalisée." 

Au micro de BFMTV et RMC, Michel-Édouard Leclerc, a toutefois nuancé l'enthousiasme de la ministre. "Ça n'a pas empêché que son avocat nous envoie du papier bleu pour demander l'arrêt de la campagne" a affirmé le chef d'entreprise. "Je pense que c'est un peu normal" a-t-il ajouté, concédant qu'il y "a eu des reprises de ces photos dans des conditions moins justifiées." 

Leclerc aurait "économisé 10.800 tonnes de plastique"

Diffusée dans la presse, visible dans les rues et propagée sur les réseaux sociaux, cette campagne met en avant un cliché de la ministre, pris il y a vingt ans, alors qu'elle était députée des Deux-Sèvres, le tout agrémenté de la légende suivante: 

"Eh oui, Madame Royal, c'était en 1996 et nous avions déjà supprimé nos sacs de caisse."

Dans un court texte accompagnant cette illustration, l'enseigne de grande distribution signale "qu'il n'est jamais trop tard" pour œuvrer en faveur de la protection de l'environnement. Leclerc en profite pour rappeler que "depuis 1996" les sacs plastiques distribués dans ses magasins ont "été remplacés par des sacs consignés, recyclables et échangeables à vie". Un petit geste qui aurait "permis d'économiser 10.800 tonnes de plastique", selon l'enseigne.

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV