BFM Business

Quand Marine Le Pen s'attaque aux éoliennes

Invitée de BFMTV-RMC, la candidate du Front national à la présidentielle a exposé sa vision du mix énergétique français. Elle défend le maintien du nucléaire et fustige l'éolien, une énergie renouvelable qu'elle juge "épouvantable et chère".

"Je ne veux pas d’éolien. Nulle part". Invitée de BFMTV-RMC ce jeudi, la candidate du Front national à l'élection présidentielle a réaffirmé qu'elle ne souhaite pas que l'énergie éolienne se développe davantage en France. Une source d'énergie renouvelable "épouvantable et chère". 

Marine Le Pen considère les éoliennes -terrestres et offshores- comme "une vraie pollution visuelle" et s'inquiète des éventuels effets que cette source d'énergie propre peut avoir sur la santé des riverains. "Certaines entreprises ont été très heureuses de nous les vendre. Je crois que nous découvrirons dans le futur les conséquences de cela sur les santé des habitants qui vivent autour" a-t-elle précisé. 

L'indépendance énergétique passe par le nucléaire 

La candidate du Front national s'est également exprimée sur l'avenir de la filière nucléaire française. Selon elle, "il faut que l'État s'engage dans le grand carénage" pour augmenter la durée de vie des centrales nucléaires françaises.

Marine Le Pen considère que le nucléaire "est une énergie qui ne pollue pas l'air à la différence de certaines autres" et qui "assure l'indépendance énergétique de la France". 

A.M.