BFM Business

OPEP: baisse insuffisante de la production de pétrole 

Les pays membres de l'OPEP peinent à réduire leur production de pétrole.

Les pays membres de l'OPEP peinent à réduire leur production de pétrole. - SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Les membres de l’OPEP ont passé un accord en novembre dernier pour réduire la production de pétrole à 32,5 millions de barils par jour. Un niveau encore loin d’être atteint si l'on en croit les premiers chiffres communiqués.

Ils sont encore loin du compte. La production de pétrole de l'OPEP a certes chuté en décembre mais reste bien au-dessus des niveaux prévus par l'accord du 30 novembre, en vue de faire remonter les prix, a annoncé l'Organisation des pays exportateurs de pétrole dans son rapport rendu public ce mercredi. La production totale de brut de l'OPEP a chuté de 221.000 barils par jour à 33,1 millions de barils par jour (mbj) par rapport à novembre, selon le rapport de décembre, citant d'autres sources.

Les membres de l'Opep étaient parvenus le 30 novembre à s'entendre sur une baisse de leur propre production, avec pour objectif de réduire cette production globale à 32,5 millions de barils par jour, au 1er janvier. L'Arabie Saoudite a contribué le plus fortement à cette réduction, en abaissant sa production de 149.000 barils par jour à 10,5 milliions de bpj, l'Algérie, l'Equateur, le Gabon, le Nigeria, le Qatar, les Emirats Arabes Unis, et le Venezuela réduisant également leur production.

Augmentation de la production pour l'Irak, l'Iran et le Koweit

Toutefois dans le même temps, l'Irak, le deuxième plus gros producteur de l'OPEP, a augmenté sa production de 43.000 barils par jour à 4,6 millions de barils par jour (mbj), de même que l'Iran qui a enregistré une hausse de 10.000 barils par jour à 3,7 millions de barils par jour et le Koweit une augmentation de 2.000 bpj à 2,8 millions de barils par jour. 

Selon les termes de cet accord, qui vise à réduire une offre mondiale surabondante, l'Arabie Saoudite doit faire baisser sa production de brut à 10,1 milions de barils par jour, l'Irak à 4,4 millions, le Koweit à 2,7 millions et les Emirats Arabes Unis à 2,9 millions.

P.L avec AFP