BFM Business

Les tarifs réglementés du gaz n'évolueront pas au 1er juin

La Commission de régulation a décidé de ne pas augmenter, ni de diminuer les tarifs du gaz en juin. (image d'illustration)

La Commission de régulation a décidé de ne pas augmenter, ni de diminuer les tarifs du gaz en juin. (image d'illustration) - Pixabay - Domaine Public

La Commission de régulation de l'énergie a décidé de ne pas augmenter, ni de diminuer, les prix du gaz au 1er juin. Ils resteront donc stables par rapport à leur niveau de mai.

Les tarifs réglementés du gaz, appliqués par Engie à environ 5,8 millions de consommateurs en France, resteront stables en moyenne en juin par rapport à leur niveau de mai indique la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

Ces tarifs avaient baissé de 3,3% en mai, après une baisse de 0,7% en avril, du fait du recul de la consommation de gaz liée à la fin de l'hiver. Depuis le 1er janvier 2014, ces tarifs ont baissé, en moyenne, de 16,2% rappelle la CRE. 

Évolution des prix du gaz depuis le 1er janvier 2014
Évolution des prix du gaz depuis le 1er janvier 2014 © Commission de régulation de l'énergie

Des tarifs révisés mensuellement 

Pour rappel, les tarifs réglementés du gaz sont révisés mensuellement selon une formule qui prend en compte notamment les prix du gaz sur le marché de gros et le cours du baril de pétrole. L'ampleur de leur évolution, demandée par Engie, est étudiée chaque mois par le collège de la Commission de régulation de l'énergie, le gendarme du secteur. 

Depuis l'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l'ancien monopole, et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents (EDF, Direct Energie, Eni, Lampiris, etc.).

A.M. avec AFP